Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Les chefs-d'œuvre de Lovecraft - Celui qui hantait les ténèbres

Les chefs-d'œuvre de Lovecraft - Celui qui hantait les ténèbres
Ce mois-ci, Ki-oon nous propose une nouvelle adaptation de Lovecraft, par le brillant Gou Tanabe.
Ce nouveau titre se compose ici de deux nouvelles, "Dagon", et "Celui qui hantait les ténèbres".
 
"Dans la ville de Providence, le jeune écrivain Robert Blake semble fasciné par une étrange église abandonnée. Alors qu’il finit par s’aventurer dans ce lieu de culte perverti, il y découvre le Necronomicon, un ouvrage maudit de magie noire, et invoque sans le vouloir des forces maléfiques qui dépassent l’entendement...
 
Pendant la Première Guerre mondiale, un officier évadé se retrouve perdu en pleine mer. Épuisé, il s’évanouit dans sa barque et, à son réveil, s’aperçoit qu’il s’est échoué sur une île inquiétante, recouverte à perte de vue de carcasses de bêtes marines..."
Les chefs-d'œuvre de Lovecraft - Celui qui hantait les ténèbres
Les chefs-d'œuvre de Lovecraft - Celui qui hantait les ténèbres
Ce nouvel opus démarre sur "Dagon".
"Dagon" est une des œuvres majeures autour de la mythologie de "Cthulhu" et des grands anciens.
Un homme y est témoin d'horreurs indicibles, et on peut dire que Tanabe fait un travail excellent pour mettre en image l'horreur à laquelle se confronte ce pauvre protagoniste.
On a une très bonne nuance du noir et du blanc, avec beaucoup de détails, et l'auteur parvient à nous faire une représentation excellente de ce à quoi on peut s'attendre, horreur et dégoût sont au rendez-vous, jusqu'à la titanesque rencontre.
 
La seconde histoire, la plus longue, "Celui qui hantait les ténèbres" met en scène une terrifiante église, profanée par un mal inconnu et lointain.
On a ici un autre récit important dans l'univers de Lovecraft, puisqu'il fait intervenir deux fameux artefacts.
On quitte ici l'atmosphère poisseuse et aqueuse de "Dagon", pour une aventure "citadine", à travers un protagoniste confronté à une terrible menace.
Le point fort du récit va se situer dans l'ambiance inquiétante de l'église, l'auteur nous fait visiter un lieux étrange et plein de mystères, qui pourra nous rappeler certains de nos rêves les plus angoissants.
Comme souvent, l'auteur part d'un quotidien classique, qu'un événement va bousculer, et la situation va peut à peut arriver à une issue fatale.
Grace à son trait, le mangaka parvient à retranscrire les émotions de son personnage, dont l'esprit va se briser, face au danger et à la peur qui entre peu à peu en lui.
 
Comme toujours, les éditions Ki-oon nous offrent un excellent volume, la qualité est toujours au rendez-vous, tant dans la couverture, et la qualité du papier (et de ses pages couleurs) que dans son adaptation. Si le choix du contenu est un peu étrange (j'aurais plutôt vu "Dagon" avec "L'appel de Cthulhu") c'est un bon moyen de varier d'avoir mis ensemble ces deux histoires.
 
EDO
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article