Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Les 7 Ninjas d'Efu / Tome 5

Dans ce tome :

Alors que Musashi poursuit de nouveaux démons, une femme, décrite comme une démone chrétienne se présente devant lui. Il va devoir combattre malgré ses doutes et assumer la conséquence dramatique de son acte. On fera une plongée dans le passé de Musashi alors qu'il était enfant, "aux côtés" de son père.

Ensuite nous ferons la connaissance de Taeyang, une serve étrangère, fille d'artisan, vendue à 3 ans et hébergée dans une famille de serfs eux aussi, d'une grande pauvreté. Elle embrassera un destin complètement inattendu et sera vraisemblablement au centre d’événements troublants dans le tome suivant. 

Les 7 Ninjas d'Efu / Tome 5

On continue sur la même voie !

Takeda Shingen, Miyamoto Musashi, Momotaro et bien d'autres personnages issus des légendes japonaises ou tirés de l'Histoire nippone s’infiltrent ici comme dans chacun des volumes des 7 Ninjas d'Efu et se mêlent à ce récit surnaturel riche en action. 

Côté graphisme, c'est toujours aussi superbe avec des scènes à la limite de l'Ero-Guro, des combats d'une violence inouïe et des traits marqués sur les visages sublimant les cicatrices autant que les regards.

Ce titre est réellement l'un des Seinen que je recommanderais de tester à tout ceux qui pensent que les Manga sont destinés aux enfants ou encore que le graphisme y est systématiquement est brouillon en comparaison à la BD franco-belge. 

Avec son scénario de vengeance un poil linéaire, mais riche en personnages charismatiques et son dessin détaillé aussi beau qu'agressif, "Les 7 Ninjas d'Efu" s'offre une place de choix dans les bibliothèques des amateurs de pépites. 

Quant au contenu, vous l'aurez compris, c'est tout de même très violent et à réserver aux plus de 16 ans.

Gigi

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article