Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Luna Kiss par An Nakahara

« Koi Shite ! Luna Kiss» ( Être amoureux ! Luna Kiss) est un shôjo manga d'An Nakahara paru dans le magazine Ciao de Shôgakukan depuis 2014. Il s'est terminé avec le tome 7 au Japon. En France, le tome 4 est paru début juin 2020 chez Nobi Nobi ! Qui est un éditeur spécialisé dans les œuvres tout public visant particulièrement les enfants.

Les autres manga d'An Nakahara publiés en français sont : Kilari (2005), Kilari Star (Kirarin Revolution – Tokubetsuhen 2007) et Nijika, Actrice de Rêve (Nijiiro Prism Girl 2011) qui ont connu un gros succès et ont été adaptés en animé. Mais voici d'autres œuvres moins connues :

2001 : Suki Suki Daisuki ( 1 volume)

2003 : Zutto Suki Suki Daisuki (1 volume)

2003 : Terepari Kiss (1 volume)
2003 : Ijiwaru Love Devil (1 volume)

2004 : Otona ni narumon ! (1 volume)

2007 : Pinku Ôji to Yûtsu Hime (1 volume)

2010 : Kururun Lieru Change (2 volumes)

2018 : Hikari on Stage (toujours en cours de parution avec 4 volumes aujourd'hui

Luna Kiss par An Nakahara

Synopsis : 

Qui n’a jamais rêvé d’avoir des pouvoirs magiques ? C’est le cas de Luna ! Moitié humaine, moitié vampire, elle possède une force hors du commun, la capacité de flotter dans les airs et un pouvoir d’attraction qui s’active quand elle est affamée. Malgré tout, le rêve de Luna est de devenir humaine comme sa mère avant elle en trouvant le parfait amour ! Alors qu’elle pense l’avoir trouvé avec Haruka, un triangle amoureux captivant se tisse avec Taïga, le frère de ce dernier qui ne laisse pas Luna si insensible qu’elle ne le croit ! Lequel de ces deux garçons lui est vraiment destiné ? Et quel terrible secret cache Taïga ?

Koishite ! Runa Kiss Copyright 2014 An Nakahara / Shogakukan
Koishite ! Runa Kiss Copyright 2014 An Nakahara / Shogakukan
Koishite ! Runa Kiss Copyright 2014 An Nakahara / Shogakukan
Koishite ! Runa Kiss Copyright 2014 An Nakahara / Shogakukan

Koishite ! Runa Kiss Copyright 2014 An Nakahara / Shogakukan

Critique : 

La révélation du secret de Taïga est promise dans le tome 4 par l'auteur, ce qui correspond à la moitié de l'histoire puisqu'elle se termine au tome 7 (il y a des indices avec des chiens). Les péripéties s'enchaînent plutôt bien et il y a peu de temps mort, même si certaines situations sont loin d'être originales, malgré les pouvoirs peu communs qui se développent chez Luna. Il est compréhensible que cette dernière veuille à tout prix devenir humaine au vu de ses pouvoirs, mais ses décisions sont trop hâtives. Elle réagit sur l'instinct. Mais surtout, elle semble être complètement incohérente parfois. Alors même qu'un de ses pouvoirs va lui être utile pour atteindre son but, elle ne veut pas qu'il s'active. Va-t-elle en retirer des leçons de tout ça à la fin ? Il est sûr que quand on a une vision d'adulte, les actions de Luna paraissent exaspérantes, mais elle peut plaire aux jeunes filles qui veulent à la fois un modèle féminin fort et volontaire mais romantique et frivole. On est ballotté entre le comique et le drame. Il y a bien sûr une grosse dose d'exagération pour renforcer chaque émotion. Il est inutile de se préoccuper si vraiment la chirurgie d'aujourd'hui ne peut pas guérir une certaine blessure, c'est une histoire qui se veut fantastique en premier lieu.

Koishite ! Runa Kiss Copyright 2014 An Nakahara / Shogakukan
Koishite ! Runa Kiss Copyright 2014 An Nakahara / Shogakukan
Koishite ! Runa Kiss Copyright 2014 An Nakahara / Shogakukan

Koishite ! Runa Kiss Copyright 2014 An Nakahara / Shogakukan

Le Graphisme :

 L'auteur se concentre sur les détails dans les grands yeux de ses personnages, avec des étoiles ou des cœurs. C'est un style de dessin qui cible les collégiennes ou les filles qui débutent dans le shôjo manga. Les personnages ont donc une très grosse tête assez ronde. Si dans Kilari et jusqu'à Kururun Lieru Change, les visages ne semblaient pas encore bien proportionnés avec des yeux vraiment énormes et peu de place pour les joues, le dessin dans Luna Kiss s'est amélioré. Et d'après les couvertures de Hikari on Stage, le trait d'An Nakahara s'arrondit encore plus pour avoir un style encore plus doux. Pour le reste du corps, c'est correcte mais sans chercher à faire plus réaliste. Plus on va vers les pieds et moins l'exactitude est au rendez-vous.
Niveau mise en page, ici, on a forcément beaucoup de gros plans sur les visages avec beaucoup d'expressivité.

 

En bref, c'est une série qui n'est pas trop longue et qui peut être un bon manga pour débuter dans le shôjo à partir de 8 ans avec le bon cliché de sacrifier ses propres sentiments pour le bien être d'autrui. A voir si la morale de la fin est acceptable et bien amenée. Pour les lectrices de longues dates, c'est un bon divertissement mais qui n'apportera pas grand chose de nouveau, puisqu'on se retrouve encore une fois à choisir entre un blond charmant au premier abord et un brun ténébreux moins populaire et ayant déjà quelques ennemis comme dans « Black Prince White Prince » de Makino.

 

Signé : Sibychan

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article