Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

BLUE PHOBIA

Auteur : Tsuyuroshi Eri 

Editeur : Glénat

Type : Seinen

Thèmes : Minerais, combat, maladie, prison

Genre : Action, horreur, mystère, psychologie, science-fiction, surnaturel 

Tomaison:  série terminée en un One-shot

 

A savoir qu’à l’origine, la série est en deux tomes mais pour nous en France, l'éditeur a réuni le tout en 1 seul bon gros tome avec une qualité remarquable ainsi qu' une couverture sublime.

BLUE PHOBIA

Le « Saphir marin » c’est le nom donné à un minerai bleuté aux facultés impressionnantes, un seul fragment de ce dernier suffirait à alimenter un pays tout entier.

Une ressource d’énergie sans précédent pour le corps scientifique qui s’extasie devant les merveilles qu’elle recèle !

Malheureusement, il y a une ombre derrière cette beauté et elle s’appelle la maladie indigo ! c’est une infection développée suite au contact de cette pierre, le corps se teinte en bleu transformant peu à peu le squelette humain en minerai.

Seulement, cela suffit à attiser la curiosité de vils personnages qui en savent beaucoup plus qu’il n’y parait sur ce fléau ! Des expériences ont commencé à voir le jour et avec elles une production massive du minerai.

 

Son existence remonte à d’anciennes et lointaines tribus, elle va nous livrer son histoire au travers de cette maladie curieuse et fascinante.

© 2017  Eri Tsuruyoshi / SHUEISHA Inc.
© 2017  Eri Tsuruyoshi / SHUEISHA Inc.

© 2017 Eri Tsuruyoshi / SHUEISHA Inc.

Je vois la vie en bleu !

 

Une mystérieuse jeune fille au corps teintée de bleu apparait libérant un jeune garçon inconscient sur une table d'opération ! Elle semble le connaitre or lui ne se souvient pas d'elle.

 

Ils se sont pourtant faits une promesse : celle de s'évader de cette île!

Devenue amnésique suite à ce qu’il a subit, le jeune homme ne se rappelle de rien à par de son nom : Kai

 

A l’origine Kai était médecin, il faisait partie du personnel de cet établissement et s’occupait de Meer la jeune femme qui l’a sauvé ! Ce sont les seules informations dont il dispose de la part de cette dernière.

Meer lui explique à son tour que ce lieu fait des recherches sur la maladie indigo, celle-ci remonterai à une fouille de mineurs qui se serait mal passée, ils auraient été contaminés par la pierre en la touchant et leurs corps se seraient mis à changer !

Ce centre n’est pas là pour les guérir, mais pour les utiliser en tant que cobayes afin d’en savoir plus sur ce minerai aux propriétés hallucinantes !

 

Peu de temps après que la maladie se soit déclarée chez certains patients, des chercheurs ont remarqué que la pierre avait besoin d’un réceptacle pour mieux se développer.

En résumé, elle connait une meilleure évolution au sein d’un organisme vivant et celui de l’être humain est l’un des plus propices.

C’est comme cela que l’idée leur est venue d’utiliser des personnes saines pour poursuive leur travail et ainsi ils commencèrent une expérimentation à la chaîne, sans fin et sans limite !

Plus d’une dizaine de personnes sont passées entre leurs mains et ne s’en sont pas sorties, il y a bien pire que ça : certains ont manifesté des troubles qui ont altéré ou renforcé la minéralisation de leurs corps.

Dans leur course effrénée de la science et du savoir, ils ont donné naissance à des choses plus abjectes que la maladie elle-même.
 

Meer fait aussi partie des patients au vu de son état et Kai était son médecin, contrairement aux autres il s’en voulait de ne pas pouvoir les soulager.

Il voulait réellement les sauver et surtout n’en pouvait plus de ce spectacle horrible, c’est ainsi qu’il eut l’objectif de s’évader en compagnie de sa patiente.

Malheureusement certains commencèrent à douter de son dévouement, en raison de l’attention qu’il prodiguait à ses patients et ainsi ils décidèrent de "s’occuper" de lui.

 

L’angoisse l’assassine, il ne peut pas croire qu’il ait pu faire partie de ces monstres en blouse blanche, il est effrayé et paniqué à l’idée d’avoir pu collaborer à cet enfer.

 

Néanmoins, Meer le rassure en lui montrant qu’il a essayé d’y mettre un terme en élaborant un remède : le blanchisseur et qu’il a également risqué sa vie pour échafauder un plan d’évasion.

 

Malgré tout, Kai reste profondément tourneboulé par ce passé sordide, mais il sait qu’au fond de lui il doit agir. Avec l’aide de Meer ils fouillent les archives et les divers salles du complexe, ce qui permet aux lecteurs d’en apprendre davantage sur cette maladie, qui nous livre peu à peu ses secrets aussi fascinants que tragiques.

Le jeune médecin fait preuve d’assurance et analyse calmement leur situation à chaque instant, constamment secoué par ses souvenirs qui lui reviennent et le hantent en permanence.

 

Tout ce qu’il voit le conforte dans l’idée qu’il doit y mettre un terme. Désormais, au vu de tout ce qui s’est passé, il est résolu à tenir sa promesse envers la jeune fille !

De plus, la détresse de Meer l’a touché, il est prêt à tout pour la protéger et la sortir de cet endroit, il est témoin de par les séquelles de son corps, qu’elle a atrocement souffert.

Il est temps que cette machinerie infâme s’arrête et il compte bien les affronter en face à face !

 

Au fur et à mesure de leur cavale les Flash-back se multiplient complétant un à un les morceaux manquants de l'histoire, au travers de la mémoire de Kai les divers évènements se construisent et se reconstruisent.

En attendant leurs poursuivants leur reversent bien des surprises, qui risquent fort d'éprouver le jeune Kai et mettre ses émotions à rude épreuve !

Dehors, un allié les attend pour tuer ce projet une bonne fois pour toute. Tout comme Kai, il a découvert la vérité et tout ce qui l'entoure, il a décidé de son côté de s'engager dans l'organisation afin de la détruire de l'intérieur.

 

Dans ce tournoiement impétueux, il va être le témoin d'un spectacle troublant et d'un choix passé révélant la nature de cette île ainsi que sur la maladie indigo !

© 2017  Eri Tsuruyoshi / SHUEISHA Inc.
© 2017  Eri Tsuruyoshi / SHUEISHA Inc.

© 2017 Eri Tsuruyoshi / SHUEISHA Inc.

MON AVIS :

 

 

Blue Phobia est une véritable poésie sous couvert d’une maladie ! Cette œuvre mélange habilement la beauté et l’horreur en un instant !

 

Pour commencer, parlons de l'édition :

Rien que la couverture avec son habillage nuancé de bleu et l’apparition des squelettes minéralisés, amène du caractère au récit avant même de feuilleter les pages.

Nous avons là un beau travail de composition, que ce soit devant ou le derrière de la couverture, c’est juste magnifique ! Cela justifie le tarif proposé.

Dès que je l’ai vu dans le rayon Manga j’ai été captivée, car je ne connaissais pas du tout ! Et ce fut une très bonne surprise pour moi !

 

Il me fait penser à un autre Manga jouant aussi de la beauté des pierres ou cristaux, « L’ère des cristaux » également chez Glénat.

Ils n’ont que l’apparence en commun, pour le reste on part quelque chose de complètement opposé ! Je tenais à en parler pour sa similitude et son contraste avec « Blue phobia ».

 

Pour commencer, quelques mots à propos du scénario :

 

Tout ce qui est transformation génétique ou mutation physique  se révèle intéressant, surtout montré sous cette forme, tel une œuvre d’art !
On ne peut que s’extasier devant le spectacle de ce minerai incroyable; pourtant, poussé à son paroxysme il peut devenir aussi d’une monstruosité surprenante.

Le coup classique de l’amnésie est mené de façon assez efficace pour nous dévoiler l’histoire et la relation entre les deux protagonistes.

Je le dis de manière positive, même si le thème n’est pas nouveau, cela permet au lecteur de s’immerger et de partager l’effroi de la situation avec les personnages, notamment avec Kai qui passe par différents stades de prise de conscience tout au long de leur parcours.

C’est d’ailleurs bien réalisé avec toute la construction psychologique associée aux révélations, cela donne un bon rythme au Manga et dynamise bien le tout ! La transition entre les Flash-back passe bien, ils sont amenés aux bons moments, tout s’assemble correctement et tranquillement au fur et à mesure de leurs avancées !

 

Les personnages :

On redécouvre un personnage méconnaissable en la personne de Kai tant le contraste entre son attitude d'avant et actuellement dans le récit est marqué, on dirait un être différent, l’impression n’est pas la même en somme ! La transition pour passer au personnage est bien gérée elle aussi. J’ai beaucoup parlé du personnage masculin, notamment parce que c’est l’un des personnages principaux qui traverse le plus d’épreuves l’air de rien, il n’est certes pas contaminé, cependant il est constamment en proie à cette impuissance qui le pousse à envisager le pire sur lui-même.

Son amnésie l’amène en permanence à se demander ce qui le différencie de ses anciens collègues.

 

Je reviens un moment sur l’amnésie du personnage principal,  c’est vraiment un élément important, pas seulement pour présenter le concept, il joue un rôle clé dans le récit.

C’est aussi utilisé pour faire connaitre la personnalité du protagoniste. Après tout, il était du camp adverse à la base, bien qu’il soit moins cruel et plus humain que ces collègues, ça ne change rien à son statut, rien ne dis qu’il aurait aidé la jeune fille dans son état actuel ! Il aurait pu l’abandonner et se rendre pour avoir la vie sauve ! 

Cela permet de voir quel chemin a finalement décidé de prendre le jeune médecin et comme quoi, il n’a pas changé au fond de lui, même ébranlé, sa volonté ne faiblit pas. 

Son personnage s'avère bien construit et assez bien équilibré avec une personnalité sérieuse et déterminée.

 

Passons à Meer, second personnage important du récit,  c’est une sorte de soutien pour le jeune médecin, étant une malade indigo elle nous montre les difficultés liées à cette infection et les caractéristiques physiques qui vont avec : cheveux et peau bleue avec le squelette minéralisé.

Elle représente le ressentiment de ceux qui ont péri avant elle et montre à quel point les victimes de ce minerai souffrent et ont souffert.

Niveau personnalité, elle est simple, voire bien trop simple, elle témoigne de sa confiance envers Kai et le remet debout dans ses moments de paniques.

Il n’y a tout simplement pas grand-chose à dire sur elle et c’est bien dommage, elle est là pour orienter l’histoire en témoignant de cette maladie.

C’est un des points négatifs de ce Manga : on ne sait rien d’elle, vraiment rien, à aucun moment : pas d'information, aucun flash-back ou interlude pour nous raconter comment elle à fini par être contaminée, son personnage manque cruellement de développement.

Le récit possède une énorme qualité scénaristique et le concept est bien poussé donc je n’ai pas à me plaindre mais le personnage n’est pas assez exploité.

Bien qu’il existe une relation forte entre eux, elle reste assez effacée par rapport à l’autre, ça n’empêche pas qu’elle soit intéressante, et surtout, cette femme est la clé qui permet à cette histoire de débuter !

 

Concernant le reste des personnages, nous avons surtout des chercheurs qui veulent à tout prix étouffer l’affaire; néanmoins, il y a dans le lot, un personnage qui en sait plus qu’il n’y paraît sur «la maladie indigo», il représente l’élément choc intervenant dans le tournant du récit.

 

Niveau concept, j’aime beaucoup, tout ce qui pierres précieuses, c’est vraiment bien réalisé et tout est bien expliqué surtout malgré l’horreur que cela engendre, ça reste un spectacle magique et hypnotisant !

C’est intriguant et passionnant tout du long ! L’auteur regorge d’ingéniosité dans la fabrication de ce phénomène,  nous avons même des pages techniques sur l’avancée de la recherche et des récapitulatifs bien répertoriés sur les conséquences liées à la pierre, ses particularités …

 

En terme de  dessin et d’élaboration des planches, c’est une belle réalisation, le découpage est intéressant et les plans variés, que ce soit rapproché ou plus éloigné avec un dessin soigné qui s’impose d'emblée par sa puissance graphique.

Il me rappelle celui de Tokyo Ghoul et j’ai tout d’abord cru que c’était de cet auteur, je trouve qu’il a une ressemblance dans certains choix et codes graphique, comme les bulles de textes tremblants de surlignage pour un moment intense et douloureux, même dans le trait de visage des personnages.

Après ça n’enlève rien au dessin de cet auteur, il à du caractère et c’est un de mes style préfère en manga car on ressent l’intensité des émotion des personnages et la passion qui l’accompagne ! 

 

Il y a également dans le récit, un petit côté vanité, ce que dans l’art on appelle « les vanités » rappellent que toute chose est éphémère tel que la beauté et qu’elle peut subir de nombreuses transformations avec le temps ! Cependant ce qui devient beau ne l’a pas toujours été, ce qu’il le devient ne l’était pas forcément été au départ et rien ne dit qu’elle le restera !

Tout ça pour dire, qu’il y existe un aspect visuel de la beauté/horreur qui se combattent sans cesse dans cette histoire ce qui donne une vision bien plus profonde à ce récit.

 

Le  finish nous offre des révélations d’envergures et un Happy-end pour certains, d’autres auront trouvé leurs rédemptions pour enfin être en paix avec eux même !

 

Vous l'aurez compris, je vous recommande de découvrir ce titre.

 

Rédigé par Kamilis 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article