Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Une exposition d'estampes à Aix en Provence

Une exposition d'estampes à Aix en Provence

Le sud de la France accueille de grands noms dans cette exposition, mais surtout des œuvres emblématiques comme La grande vague, du célèbre peintre de l'ère Edo, Hokusai. Il est extrêmement rare que ce type d'œuvres soient exposées au public en France, bien que nous ayons déjà eu cette chance lors de la superbe exposition passée "Fantômes d'Asie" qui se déroulait au musée du Quai Branly à Paris, où nous avions pu découvrir plusieurs estampes, dont certaines d'Hokusai.

Cette fois, il s'agit de la collection privée de George Leskowicz qui comprend également des estampes d'Hiroshige, cette exposition est donc inédite en France.

Elle se déroule actuellement à l'hôtel de Caumont à Aix en Provence et est ouverte au public jusqu'au 22 mars 2020.

Une exposition d'estampes à Aix en Provence

Présentation :

"Parmi les 150 étampes à découvrir, la star du genre, L'Envers de la grande vague de Kanagawa d'Hokusai (1760-1849) est présente. Mais elle ne restera que cinq semaines à Aix-en-Provence, trop fragile pour être exposée plus longtemps. Elle sera remplacée par une autre oeuvre d'Hokusai, Pluie fine au sommet du mont Fuji puis par un chef-d'oeuvre d'Hiroshige, Averse soudaine sur le pont Shin-Ohashi et Atake

D'autres œuvres très rares sont présentées. Comme des Surimono, des estampes à tirage limité. Ce sont pour la plupart des commandes privées, souvent demandées par des clubs littéraires ou poétiques, contrairement aux estampes qui sont des commandes d'éditeurs, à plus fort tirage. Une salle de l'exposition dévoile les techniques de création des estampes et surimono, travail minutieux qui nécessite la participation de trois artistes." (Source : France Culture) 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article