Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Violet Evergarden

Violet Evergarden
Violet Evergarden

Studio : Kyoto Animation (réalisateur : Tachi Ishidate)

Chara-Design & Animation : Akiko Takase

Scénario: Reiko Yoshida 

Type : Seinen

Thèmes : Guerre, psychologie

Genre : Drame, romance, tranche de vie 

Diffuseur légal : Netflix

Série d'animation japonaise : terminée en 14 épisodes

 

Synopsis:

Basé sur le light novel Violet Evergarden de Kana Akatsuki. L'histoire se passe dans un monde où des poupées du nom de Auto Memories Doll peuvent lire l'esprit des humains pour leur faire vivre les moments qu'ils recherchent tant. Créées par le Dr. Orlando pour aider sa femme bien-aimée, ces poupées se sont maintenant répandues dans le monde entier et sont louées par des entreprises à différentes personnes. Cette histoire se centre sur Violet Evergarden, une Auto Memories Doll un peu particulière qui envoie des lettres contenant les souvenirs des différentes personnes qui lui demandent son aide.

Violet Evergarden

Les poupées de souvenirs automatiques, il s'agit  du nom donné aux personnes, qui sont chargées de retranscrire et transmettre sur papier les sentiments d’autrui.

 

Violet Evergarden est une jeune combattante tout juste revenue de la guerre, ayant été élevée uniquement pour combattre, elle n’a jamais eu la liberté d’être autre chose qu’une arme aux yeux de ses pairs.

 

Désormais libérée de cette condition, elle entre dans le métier de "poupée" et va devoir se confronter à une tout autre réalité, celle d’interagir avec les autres.

Elle, qui depuis toute petite, a toujours appris qu’à obéir aux ordres, va dorénavant apprendre le sens de ses propres sentiments.

 

Son but : comprendre le sens des mots « JE T’AIME » qui sont les dernières paroles de son lieutenant, la seule et unique personne à l’avait toujours considérée comme un être humain.

Cette histoire nous raconte donc la vie d’une arme qui désire devenir humaine !

Violet Evergarden
Violet Evergarden

Le sens des mots , la liberté d’être humaine !

 

 

Orpheline au passé inconnu, Violet fut enrôlée très jeune dans l’armée de Leidenschaftreich.

Elle a grandi dans les tumultes de la guerre et la haine permanente des combats et comme anesthésiée par ce qui l’entoure, elle peine à exprimer ses sentiments et va jusqu’à les ignorer.

 

Pour cette dernière, seuls les ordres sont importants, la jeune combattante ne vit que pour ça et n’a jamais eu envie d’exprimer ce qu’elle souhaite.

Ayant perdu ses parents, personne ne connaît leurs identités, pas même la jeune femme qui n’en garde aucun souvenir.

Dès lors, elle fut présentée comme un outil et ne vit que pour satisfaire les exigences de ses supérieurs, pour elle, seuls les ordres comptent et peu importe leur nature, elle les exécutera.

 

Ayant été bien entraînée, elle possède de bonnes aptitudes et se révèle même être une redoutable combattante

C’est pour cela que Diethard Bougainvillea, celui qui l’a trouvée et ramenée, décide de la mettre à disposition de son petit frère, le major Gilbert Bougainvillea.

 

Diethard et Gilbert, bien qu’ils soient frères n’ont pas la même façon de considérer la jeune orpheline : pour Diethard, ce n’est rien de plus qu’une arme à utiliser au combat et pour Gilbert, c’est tout le contraire.

Dès qu’il la rencontre pour la première fois et qu’il pose ses yeux sur elle, il ne peut s’empêcher de la prendre dans ses bras et de vouloir la protéger.

Il est le seul à se refuser de la considérer comme une arme, il est conscient de la souffrance qu’elle endure et de ce qu’elle a vécu, il ne peut se résoudre à la laisser à la dérive.

Au fur et à mesure du temps qu’ils passent au front, il finit par grandement s’attacher à Violet et aspire à la délivrer de sa condition.

Tout au long de leurs échanges, Gilbert tente de réveiller les émotions de la jeune fille et la questionne souvent sur ce qu’elle ressent.

 

Même si au début ce n’est pas évident, Il va violemment la mettre à rude épreuve afin de lui faire prendre conscience ce qu’elle désire.

Aussi à force de patience et surtout de leurs rapprochements, elle finit par se confier et va petit à petit, changer.

Cependant, la guerre fait rage et menace leurs vies à chaque instant, bien qu’il soit avant tout un soldat, il se sent aussi responsable de l’avenir incertain de sa protégée.

 

Il sait également que les combats ne dureront pas éternellement et qu’il faudra qu’elle trouve sa voie dans un monde qu’elle n’a jamais côtoyé.

C’est ainsi qu’il prit une décision très importante, celle d’offrir une vie simple à celle qu’il aime : si jamais il devait périr au combat, ce serait à Claudia Hodgins, ancien lieutenant et ami de s’occuper du devenir de Violet.

Pendant les quelques moments passés ensemble au front, Gilbert en profite pour lui donner un nom.

 

C’est ainsi qu’il la prénomme « Violet », le nom d’une fleur ayant la couleur de ses yeux, en souhaitant plus que tout qu’elle soit heureuse et épanouie.

Bien qu’elle n’ait été entraînée qu’à une seule et unique chose toute sa vie, Violet commence à développer sans s’en rendre compte des sentiments envers son major et ne comprend pas la signification ni la nature même de ce qu’elle ressent.

 

Au fil du temps, Violet et Gilbert ne se quittent plus et même si elle ne s’en rend pas compte, elle s’attache également à lui.

 

La guerre continue et ce qui devait arriver finit par se produire, au cours d’une intervention de grande envergure, l’ensemble de l’unité qui incluait violet et son major tomba dans un piège ennemi.

 

Leurs ennemis avaient réussi à confiner l’ensemble de leurs troupes dans un bâtiment pour ensuite le faire exploser.

Bien que certains aient réussis à s’en échapper, ce ne fut pas le cas pour Gilbert et Violet.

 

Gilbert se retrouve gravement blessé pendant que la jeune femme perd ses deux bras et donc dans une situation des plus catastrophiques, il confie son amour à la jeune femme avant de la sauver, en faisant barrière avec son corps.

Peu de temps après, on retrouve la jeune Violet à l’hôpital, greffée avec des bras mécaniques et va désormais entamer une nouvelle vie conformément à la promesse demandée par son major.

 

Violet Evergarden
Violet Evergarden

Sois libre !

 

Après 4 ans de luttes acharnées, la guerre prit fin entre Leidenschaftreich et l’Empire Gardarik.

Désormais à l’abris et prise en charge par Hodgins, elle se rend chez les Evergarden, une famille proche de Gilbert.

Ce dernier avait aussi demandé dans ses dernières volontés, qu’elle soit adoptée chez eux pour commencer sa nouvelle vie.

 

Cependant, la jeune orpheline ne cesse de vouloir revoir le major sans savoir que ce dernier est sans doute mort.

Le seul souvenir qu’il lui reste de cet homme est une broche avec une pierre d’une couleur émeraude, qu’elle avait choisie et qui a une valeur sentimentalement considérable puisqu'elle lui a été offerte par ce dernier.

 

Elle l’avait choisie à cause de la couleur similaire aux yeux de Gilbert, c’était la première fois qu’elle exprimait le désir de posséder quelque chose.

Maintenant libérée du carcan funeste de la guerre, elle ne sait que faire de cette liberté qu’on lui a offerte comme une malédiction.

 

Elle ne cesse de se poser mille et une questions et se remet en mémoire les paroles du major « je t’aime ».

Désireuse de savoir ce que cela veut dire et surtout pourquoi son commandant lui a adressé ces paroles qu'elle ne comprend pas.

 

Elle décide de devenir une poupée de souvenir automatique afin de découvrir le sens des derniers mots du lieutenant à son intention.

Ayant une idée bien précise de ce qu’elle souhaite, Hodgins décide de l’aider son apprentissage.

 

Même si elle se laisse porter par son envie d’en apprendre plus sur ses propres émotions, elle connaît des débuts difficiles car elle reste un soldat avant tout.

 

La jeune femme de nature froide et maladroite au premier abord, ne sait comment appréhender les réactions et appréhensions de ses clients.

C’est pourquoi, elle suit une formation pour comprendre l’essence même du métier de poupée.

Elle arrive malgré tout à s’adapter à son nouvel environnement et va dorénavant aller de l’avant.

 

Au fur et à mesure du récit, elle se confronte à différentes situations lui permettant d’extérioriser ses propres pensées et sentiments.

Les différentes rencontres qu’elle fait, lui font prendre conscience de l’authenticité des sentiments, en particulier l’amour qu’elle éprouve pour Gilbert.

 

Elle apprend constamment le sens de vivre en accord avec ses sentiments, pourvoir enfin se mettre à nu, elle qui n’a jamais vécu une vie remplie de tout.

Malheureusement, son passé de soldat ne cesse de la hanter et Diethard n’arrange pas son état, en lui rappelant ce qu’elle a fait et le poids de la culpabilité qu'elle porte.

 

Même s’il paraît cruel et inhumain, il tient énormément à son petit frère et espérait que Violet le protège.

Il ne peut donc pas s’empêcher de le lui reprocher.

Plus le récit avance, plus la jeune combattante s'en remet aux propres déboires de son cœur.

 

Son expression change passant de la froideur à un côté chaleureux et libéré.

Que ce soit la perte d’un être cher, un amour difficile à exprimer, la solitude et bien plus encore, l’aventure de Violet l’amène à faire face à la douleur et à des sentiments nouveaux.

 

Cette histoire nous raconte donc la transformation d’une arme et la naissance de la personne qu’elle deviendra !

Le désir de son major se réalise petit à petit, mettant un beau sourire chaleureux pour la première fois, sur le visage de la jeune femme.

 

L’envie de vivre lui apparaît comme une réalité qui finit par lui plaire.

La jeune soldat réalise également que même si elle a tué par le passé, elle a rendu des gens heureux et ces derniers n’oublient pas de le lui rappeler.

Violet Evergarden
Violet Evergarden

MON AVIS :

 

Dès le début on peut voir que graphiquement, c’est sublime et lisse comme un bijou.

Le détail est poussé à son paroxysme notamment dans le mouvement des différents éléments tels que les cheveux, vêtements, gestes…

C’est bien calculé et plus qu’agréable à regarder.

L’expression des personnages est douce et rafraîchissante,  le détail amène encore plus de chaleurs humaines aux personnages.

 

Un jeu de lumière très beau et magnifiquement bien exécuté met en valeur les images, la mise en scène de certains plans est à couper le souffle !

Même si on sait que certaines actions ne sont pas possibles ni réalistes dans une série animée, le petit côté exagéré et chimérique est tout même plaisant à contempler.

 

Les couleurs sont tout aussi splendides, vacillant entre des couleurs éclatantes et joviales, allant aussi dans des tons plus sombres et tristes selon l’état et la situation dans laquelle Violet se trouve.

 

Une histoire se basant sur un rythme épistolaire, c’est agréable à suivre surtout lorsque c’est bien élaborée, on y explore toutes les facettes possibles d’une correspondance par lettre.  

Pour commencer, on nous met en avant le contexte du récit qui se passe en temps de guerre dans une époque fin 18 ème début 19 ème à peu près.

Tout au long de la série, l’histoire insiste bien pour montrer un monde où les conflits qu’ils soient proches où lointain sont bien présents.

 

Bien qu’il n’y ait pas d’aspect horrifique visuellement, on le ressent dans les réactions des différents personnages et dans l’ambiance de l’histoire.

C’est dans cet univers chaotique qu’a grandi Violet, le personnage principal de la série, on va suivre son parcours initiatique dans sa découverte des sentiments et autres émotions.

Vivant constamment au gré du bruit assommant et déchirant des combats, elle n’a pas eu une vie des plus ordinaires pour une enfant de son âge.

Devenue très tôt soldat, elle est d’une force tout aussi effrayante qu’impressionnante et ne sait rien faire d’autre.

Au début, je pensais que l’histoire racontait la vie d’un automate ou androïde pour le terme plus moderne, qui tentait de devenir humaine.

D’après ce que j’en avait entendu, je n’étais pas la seule à le penser, de plus ses mains mécaniques n’arrangeaient pas le quiproquo installé.

 

Cet anime fait partie de ses séries qui titillent ton côté sentimental et ne peut que t’émouvoir tellement les diverses histoires sont touchantes et surtout de voir Violet dans tous ses états est absolument magnifique.

On dirait l’éclosion d’une fleur qui peine à grandir ou d’une fleur fanée qui finit par revivre petit à petit !

 

Bien que le personnage de Violet soit le point central de la série, il y a un autre élément qui constitue un formidable atout et avant tout l’essence même de l’histoire.

C’est le métier de poupées de souvenirs automatiques, des lettres écrites sous toutes ses formes et plus particulièrement de la puissance des mots choisis avec soin pour exprimer un sentiment, une émotion...

C’est au sein de ce nouvel environnement qu’elle va évoluer.

 

Ses débuts dans le métier ne sont pas fameux, elle est très qualifiée pour remplir des tâches, cependant, le côté émotion n’est pas quelque chose d’innée chez cette dernière, ce qui la heurte parfois à de multiples incompréhensions pris comme des manques de tact.

Manquant d’empathie et de sentiments, le terme de poupée n’est pas si loin de la vérité et cela correspond bien à l’image du personnage qu’on veut nous décrire.

 

L’association de leur concept de « poupée » et du personnage inexpressif qu’est la jeune femme soldat est très intéressante et rejoint les sujets qui font débat dans certains films et dans l’actualité où la question est toujours la même : un robot peut-il ressentir des émotions?

Pouvant désormais donner une apparence humaine aux robots de nos jours : en quoi sont-ils différent des êtres humains ?!

Même si elle est humaine, cela se rejoint par le fait qu’elle ait été élevée comme un outil pour servir l’armée.

 

Il n’est pas souvent facile de s’exprimer oralement par peur de ne pas savoir comment formuler ce que l’on veut dire, c’est assez révélateur que ce soit dans la série ou à notre époque mais dans cette histoire c’est assez différent et bien plus poétique.

Les mots que ce soit dans cette série ou dans la vie de tous les jours ont une importance capitale et décident de beaucoup de choses.

La forme peut être différente, néanmoins, c’est toujours pour transmette quelque chose à une ou plusieurs personnes.

 

Dans le cas de la série, c’est un aspect plus sentimental pour des gens qui n’arrivent pas à dire ce qu’ils ont sur le cœur, et très bonne surprise il y a des épisodes où la raison de faire une lettre est assez exceptionnelle.

Après, on nous rappelle aussi que les mots sont source de savoir permettant de transmettre des connaissances et autre, aux générations futures.

 

Une parole peut tout changer dans la vie d’une personne que ce soit en bien ou en mal surtout que faire face à ce que l’on ressent n’est pas si simple.

Notre jeune protagoniste devra souvent démêler le vrai du faux auprès de ses clients et tenter de comprendre ce qu’il faut réellement faire.

 

Tout au long de la série, on reste sur de petites histoires, cependant, l’objectif principal est toujours là et va se révéler plus vite que vous ne le croyez ajoutant une partie mouvementée dans le cœur de la jeune fille.

 

Pour ce qui du reste,  il y a une bonne gamme de personnage qui nous dévoile leurs passés et leurs envies, accompagnant la jeune fille dans son apprentissage émotionnel.

 

Ils lui apprennent à leur façon certains sentiments comme la solitude, avoir quelqu’un à qui tu tiens plus que tout et bien d’autres.

 

Pour conclure, parce là j’en ai énormément dit, il s'agit du récit poétique d’une jeune femme découvrant les émotions et les sentiments.

 

Rédigé par Kamilis 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article