Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Murciélago

Murciélago
Murciélago

Manga Seinen édité chez Ototo

2 tomes / en cours 

Thèmes: Action, érotique, enquêtes, mafia

Synopsis:

La justice est parfois inutile pour éradiquer le mal. Pour faire face à la gangrène criminelle grandissante, le pays fait appel à une tueuse à gages professionnelle en la relaxant temporairement de sa peine de mort. Son nom : Kuroko Kômori. Avec à ses côtés, Hinako Tozakura, fanatique de véhicules en tout genre et également chargée de sa surveillance... Embarquez et suivez leurs aventures dévastatrices. Début sur les chapeaux de roues d'une saga érotico-violente à l'humour noir et mordant!

© 2014 Yoshimurakana / SQUARE ENIX CO., LTD.
© 2014 Yoshimurakana / SQUARE ENIX CO., LTD.

© 2014 Yoshimurakana / SQUARE ENIX CO., LTD.

Première série originale des éditions Ototo, Murcielargo n'est pas tiré d'un Light Novel ni même d'un Anime. Avec une sortie simultanée des deux premiers tomes, son genre qui oscille entre action, humour et érotisme, a de quoi surprendre sur beaucoup de points. 

Voyons ensemble ce titre Square Enix qui compte actuellement 12 volumes en cours dans son pays d'origine.

© 2014 Yoshimurakana / SQUARE ENIX CO., LTD.
© 2014 Yoshimurakana / SQUARE ENIX CO., LTD.

© 2014 Yoshimurakana / SQUARE ENIX CO., LTD.

Lutter contre le poison avec un poison encore plus fort

Tout d'abord, c'est la composition de ce duo improbable qui choque. Une tueuse condamnée à perpétuité accompagnée d'une étudiante, ça dénote, ensuite viennent leurs caractères, Kuroko meurtrière récidiviste libérée sous surveillance judiciaire, véritable obsédée, fanatique des jolies filles aux gros seins; et, Hinako, naïve, perchée et surtout complètement inconsciente du danger. Cette dernière voue une admiration sans borne aux voitures ainsi qu'à Kuroko, tout en lui reprochant son vilain penchant à draguer tout ce qui bouge (tant que la demoiselle est bien dotée niveau poitrine...)

Alors que le gouvernement considère Kuroko comme une menace de la plus haute importance, les élites eurent l'idée de l'utiliser pour régler les affaires un peu trop corsées, une main d'oeuvre qualifiée, aisément sacrifiable sur le terrain voire même utile pour porter le chapeau, au cas où une enquête tournerait mal. C'est ainsi que Kuroko et Hinako, se mirent à travailler avec la police, elles ont beau s'occuper uniquement des cas les plus dangereux et les plus risqués, les deux s'en sortent presque sans égratignure, en éliminant les criminels lors des missions qu'on leur a confiées. Là où il faudrait une troupe d'élite, dont la plupart se ferait probablement décimer, Kuroko accomplit la tâche ingrate, avec facilité et sans aucune hésitation, en parfait outil.

Les cas traités sont assez divers et toujours un peu barrés : un catcheur déchu, devenu junkie, un dangereux psychopathe échappé de l'asile ou encore un vieillard richissime, qui décide de purger la société des malfrats pour venger son fils décédé.

En marge de ses méthodes expéditives en matière de criminels, Kuroko s'accorde des pauses sexy avec plusieurs filles successivement, complètement obsédée par le sexe, cette femme ne semble posséder aucune limite. Au grand damne de sa hiérarchie, elle a également la fâcheuse habitude de laisser un véritable carnage sur place, après chaque mission. Des dégâts matériels importants qui peuvent aussi être imputés à la jeune Hinako, sa partenaire "fournie" par la police. En effet, la jeune femme se révèle très téméraire et n'hésite que très rarement à foncer dans le tas avec sa voiture ou tout autre véhicule; cascadeuse dans l'âme, ses entrées s'avèrent systématiquement fracassantes. Constamment joyeuse et pétillante, l'étudiante contraste toutefois avec l'attitude froide et presque glauque de sa partenaire, la tueuse en série. 

Concernant les ordres de missions, nous avons des enquêtes assez diversifiées mais la méthode utilisée par Kuroko pour traiter les problèmes est pratiquement toujours la même, avec efficacité et rapidité, doublé qu'un détachement qui fait froid dans le dos. 

© 2014 Yoshimurakana / SQUARE ENIX CO., LTD.

© 2014 Yoshimurakana / SQUARE ENIX CO., LTD.

Crimes, baston et gros seins !

La série s'annonce mordante, en seulement 2 tomes, la psychologie des protagonistes principales est déjà bien installée et le sens que va prendre le récit également. Niveau rythme, c'est pêchu avec de belles doses d'humour qui sont bien souvent issues de la personnalité libidineuse de Kuroko, le contraste de caractère entre les deux filles apporte lui aussi un certain relief. Côté graphisme, le trait est intéressant, parfois même richement détaillé, et surtout très typé.

On sens aussi que l'auteur tente de nous emmener sur l'aspect humain, via la spécificité de son héroïne, ancienne criminelle condamnée à mort qui met ses "talents" au service de la société, donc la réinsertion après une lourde condamnation mais aussi le "bien fondé" de la peine de mort et autre dilemmes comme l'utilisation de main d'oeuvre carcérale à moindre coût.

Par contre, espérons que la narration vienne à nous offrir de nouveaux schéma, sans quoi le rythme risque fort de devenir répétitif : sur les 3 ou 4 cas traités dans ces 2 volumes, le développement du scénario est similaire à quelques détails près... 

Autre remarque, le fan service sexy excessif, bien que lié au personnage principal, peut essouffler la trame scénaristique prématurément s'il continue à être aussi présent, tout au long des histoires. C'est en quelque sorte une des signatures de cette série, aussi j'admets que lui reprocher est peut être mal venu...

Pour finir:

Ototo a fait ici un choix intriguant qui tranche un peu avec ses habituels isekai tout en restant sur une "non-prise de risque" tant la série était très attendue par les lecteurs.  Un dessin qui surprend par sa qualité ainsi qu'un scénario vif font de Murciélago le Manga idéal pour se vider la tête. A voir par la suite, si le récit se complexifie un peu ou reste sur son aspect léger et divertissant. 

Séverine Chougny

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article