Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Le couvent des damnées

Le couvent des damnées
Le couvent des damnées

Auteure : Takeyoshi Minoru

Editeur : Glénat

Type : Seinen

Genre : Fiction Historique

Thématiques : église catholique, vengeance, hérétiques, inquisition, sorcières et couvent

Nbr de tomes : 6 tomes (série finie)

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN
HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

Il y a bien longtemps au XIVème siècle, n’importe quelles jeunes femmes innocentes pouvaient être accusées de sorcellerie, c’est ainsi qu’une chasse à la sorcière faisait rage dans le pays.

Cette histoire raconte la vie des enfants de sorcières et plus particulièrement d’Ella une jeune fille au caractère de feu qui fut emmenée au couvent du "partage des eaux" suite à la mort de sa mère sur le bûcher.

C’est ainsi qu’elle va endurer milles et une épreuves dans la souffrance la plus totale pour l’accomplissement d’une vengeance que rien n'arrêtera.

Le château du partage des eaux est un couvent où sont emmenées les filles de sorcière pour les remettre sur le droit chemin, cependant, l’organisation de ce monastère est aussi stricte que violente si les règles ne sont pas respectées.

Malgré son fort tempérament parviendra-t-elle à survivre dans ce lieu hostile ? Va-t-elle pouvoir accomplir sa vengeance ? Et quelle en sera le prix à payer ?

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN
HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

Descente en enfer ! L’entrée au partage des eaux !

Ella a toujours été une enfant différente des autres, constamment guidée par son calme a toute épreuve et son ingéniosité permanente aussi troublante qu’effrayante, elle n’a de cesse d’étonner son prochain et plus particulièrement les habitants du village.

Malheureusement, les villageois ne voient pas ça d’un bon œil, une vieille dame leur confie même telle une voyante, qu’elle est habitée par une force enflammée qui finira par causer leur perte.

La panique s’empare de diverses personnes au sein du village et les actions d’Ella amplifient la peur actuelle du voisinage, ils décident donc de s’en débarrasser au plus vite en la vendant.

Fort heureusement, elle réussit à s’enfuir et va faire la connaissance d’Angelika une sage-femme qui décide d’adopter Ella,  elle exerce dans la fabrication de médicaments par des plantes médicinales.

Elle aide les personnes dans le besoin et n’hésite pas à donner de sa présence malgré les médisances et rumeurs que d’autres colportent à son sujet.

Cependant l’église qui s’adonne à la chasse aux sorcières surveille de très près notre jeune sage-femme et irrémédiablement le sort s’abattit sur elle.

C’est ainsi que l’inquisition du Claustrum proclame l’arrestation d’Angelika soupçonnée d’être une sorcière.

 Si l’on connait les mythes et légendes du moyen-âge, on peut tout à faire deviner quels genres de châtiments leurs étaient réservées.

A l’époque les sorcières était connues pour avoir pactisé avec le diable ce qui revenait à une rébellion contre dieu et donc la finalité était sans nul doute la mort.

Les personnes qu’on qualifiait de sorcière était caractérisées par des dons particuliers et inhabituels, malheureusement, ceci n’est pas une histoire de magie et de sorts.

Ce sont surtout des méfiances extrêmes fréquentes à cette période ayant conduit au massacre de milliers de femmes innocentes.

Ella a non seulement perdu sa place au sein de son village, mais aussi perdue la personne qu’elle considérait comme sa mère.

Cependant, tout ne s’arrête pas là, car contrairement à leurs proches ou parents, les filles de sorcières ont une chance d’obtenir le pardon et d’être sauvées.

Pour cela, elles devront passer 3 ans dans un couvent appelé « Le partage des eaux » afin de devenir de grandes pontes pour l’église plus tard.

C’est désormais le quotidien qu’elle devra subir sans relâche chaque jour, néanmoins, ce n’est pas une raison pour se laisser aller car la jeune sauvageonne est bien déterminée à se venger de la personne qui est véritablement responsable du décès de sa mère : la mystérieuse Edelgard.

Un personnage mystérieux qui dirige d’une main de fer l’organisation du Claustrum, on ne sait pas grand-chose d’elle, mais elle représente un danger futur pour le pays.

Son objectif est de l’abattre coûte que coûte ! Pour enfin apaiser le feu qui brûle en elle.

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN
HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

Violence et torture ! Attention au moindre faux pas !

L’établissement se présente comme un refuge ou Dieu te donne une deuxième chance de te racheter.

Que de belles paroles qui ne servent qu’à dissimuler l’horrible objectif de l’église qui cherche seulement à étendre leurs ambitions hégémoniques par le biais de ces jeunes filles innocentes.

Ce n’est pas tout, l’église pour mener à bien leur éducation n’hésite pas à les persécuter à coups de mauvais traitements afin de bien les endoctriner.

Ces persécutions ne se résument pas qu’à un simple châtiment corporel, cela peut aller jusqu’à l’amputation ou la torture physique et psychologique dans des conditions déplorables et comme si cela ne suffisait pas le Claustrum incorpore de la drogue dans la nourriture afin qu’elles restent docile.

Cependant, Ella bien déterminée à accomplir son acte se rend vite compte du stratagème et elle n’est pas la seule.

C’est ainsi qu’elle va se faire des alliées au sein des autres pensionnaires et nouer des liens qui jusque-là lui étaient impossibles.

En compagnie de ses camarades, elle parvient à contourner l’emprise de soumission que l’enceinte veut établir autour d’elle sans éveiller les soupçons.

Seulement, ce n’est qu’une petit marge progression, la suite à venir demandera bien plus de force et de courage et au fur et à mesure qu’elles prévoient leurs plans, elles lèveront le voile sur plusieurs secrets qui seront un atout dans leur combat, mais aussi un lourd poids à supporter.

 Dans une époque où la croyance religieuse est absolue, le peu de foi envers le seigneur peut difficilement être pardonné.

L’histoire nous l’a maintes et maintes fois prouvé à ces époques et cette fois-ci on nous raconte le quotidien torturé de jeunes filles qui vont se battre pour s’en sortir.

Entrez donc dans le récit palpitant d’Ella, habitée par son ingéniosité et aidée de ses nouvelles alliées, elle est prête à affronter tous les obstacles pour arriver au "boss final" : l’infâme Edelgard !

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN
HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

HENGOKU NO SCHWESTER © 2015 Minoru TAKEYOSHI / SHOGAKUKAN

MON AVIS :

Aux premiers abords, je m’attendais pas à grand-chose surtout concernant la vie dans un couvent et après avoir découvert le contexte et ses dérivés, j’ai tenté la lecture.

Et je ne suis pas déçu de l’avoir fait et quand je parle du contexte, c’est par le biais des croyances et du traitement envers ces femmes qu’ont qualifiait de sorcières, mais aussi par la pression exercée autour de la foi envers un Dieu, heureusement que l’on vit dans une société actuellement beaucoup mieux gérée de ce côté-là.

Ensuite, l’histoire de manière générale se centre sur le personnage d’Ella mis en avant comme quelqu’un qui n’a pas froid aux yeux et qui sait ce qu’elle veut, c’est une héroïne forte et ça c’est plaisant.

Elle est aussi extrêmement maligne et tactique dans ce qu’elle fait, un personnage assez stratège tout au long du récit.

En plus du personnage, nous avons en observation constamment la vie de ces jeunes filles et des sévices exercées sur ces dernières qui dépeint la violence de l’époque et la sévère éducation qu’il y avait autrefois même si c’est parfois bien plus extrême du à un récit fictif, ça ne s’éloigne pourtant pas tout à fait de la réalité si on relate l’histoire.

L’ambiance est constamment balancée entre l’espoir et le désespoir c’est un combat haletant entre la vie et la mort et les horreurs qui s’y passent dévoilent le déroulement du scénario, ce dernier est d’ailleurs bien complet et montre les hauts et les bas avec une bonne évolution des personnages et de la situation.

Les autres personnages que je ne vais pas vous dévoiler, afin de ne pas gâcher votre lecture, sont tout aussi complets et ont toutes une histoire très touchante et intéressante, sans forcément le vouloir, elles finissent par se lier d’une amitié solide et s'en trouvent soudées dans les moments les plus durs.

Il ne faut pas oublier l’objectif premier de la jeune Ella, c’est la régente qui est un personnage encore plus effrayant que l’héroïne qui est d’un calme à toutes épreuves commettant les actes affreux pour un dessein encore plus sombre et funeste.

Quant au dessin, je n'étais pas spécialement fan au début de l'histoire, mais au fur et à mesure de l’avancement des tomes, j’ai finit par beaucoup apprécier le trait de l’auteure surtout dans les moments forts en émotions pour caractériser la peur ou la colère sur le visage des protagonistes.

Il s'agit donc d'un Manga que je vous recommande si vous accrochez au synopsis.

Article rédigé par Kamilis 

 

Découvrir un extrait en ligne sur le site de l'éditeur ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article