Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Les cahiers japonais d'Igort

Série terminée en 2 tomes édités chez Futuropolis

Thèmes: voyage, culture, hommage, documentaire, tranche de vie

Auteur : Igort

Présentation de l'éditeur:

Délaissant provisoirement la Russie et L’Ukraine, Igort continue son oeuvre de bande dessinée documentaire avec un ouvrage consacré à son amour de la culture japonaise contemporaine.

Les cahiers japonais d'Igort

1.Un voyage dans l'empire des signes

En se replongeant dans ses cahiers intimes, notes, croquis, photos prises au Japon lors de ses nombreux voyages, l’idée est venue à Igort de faire un livre sur la culture japonaise. Il faut dire que c’est un domaine qu’il connaît bien. Il est l’un des rares auteurs occidentaux à avoir travaillé directement pour un éditeur japonais, et cela durant onze années. Après avoir fait un tour d’horizon de l’édition manga au Japon vue de l’intérieur, les méthode de travail, les relations avec les éditeurs de Kodansha publishing, il nous entraine tout naturellement dans son sillage à la rencontre d’artistes qu’il a eu la chance de côtoyer comme Jiro Taniguchi, Katsuhiro Otomo…

En sa compagnie et celle d’Hayao Miyazaki, nous visitons les studios Ghibli. Remontant le temps, Igort nous plonge également dans la beauté de oeuvres d’Hokusai et Hiroshige. Le cinéma non plus n’est pas oublié, avec un chapitre consacré à L’empire des sens et une rencontre avec Takeshi Kitano. Fort bien documenté, l’ouvrage d’Igort n’oublie pas de replacer les oeuvres ou auteurs cités dans leurs contextes culturels et historiques

Les cahiers japonais d'Igort

2. Le vagabond du manga

Tout avait commencé avec la lecture des carnets de voyage du poète Matsuo Basho, l'inventeur du haïku. Voyager, pour lui, c'était un état intérieur, un vagabondage sans but précis, le coeur prêt à cueillir la moindre étincelle de vie. Voilà, ce fut cette idée, je crois, qui me fascina et me mit sur la voie, encore une fois. En marche, sans but déterminé, allais-je rencontrer quelque chose qui enrichirait ma petite existence ?

Reprenant son bâton de pèlerin, Igort nous convie à un voyage très intime au Japon sur les traces de son ami Jirô Taniguchi, mais également, celles de Miyamoto Musashi, figure emblématique du pays, maître bushi et célèbre escrimeur ou de Yasunuri Kabawata, prix Nobel de littérature.
Igort voyage sur les traces du passé, à Hiroshima notamment, visite un fabricant de papier traditionnel, qui aime à dire : «Boue, bois papier, voilà l’essence du Japon.» L’auteur ne néglige pas pour autant la société contemporaine japonaise et s’interroge sur la pression au travail, les Hikikomori, ces adolescents qui refusent de sortir de chez eux, ou Love plus, une application vidéo qui permet une relation virtuelle avec une fille de rêve.

Planches en vrac / Igort-Futuropolis
Planches en vrac / Igort-Futuropolis
Planches en vrac / Igort-Futuropolis
Planches en vrac / Igort-Futuropolis
Planches en vrac / Igort-Futuropolis
Planches en vrac / Igort-Futuropolis
Planches en vrac / Igort-Futuropolis
Planches en vrac / Igort-Futuropolis
Planches en vrac / Igort-Futuropolis
Planches en vrac / Igort-Futuropolis
Planches en vrac / Igort-Futuropolis

Planches en vrac / Igort-Futuropolis

Poésie, drame et beauté au coeur d'un Japon plus intime 

Amis avec de grands noms du Manga, Igort, l'auteur, nous narre ses séjours au Japon d'abord pour le travail mais aussi en tant que simple voyageur, amoureux d'un pays qu'il voit tant changer, qu'il préfère s'enfoncer dans son passé à travers des univers bien plus ruraux et préservés où les traditions et les personnes rencontrées en chemin lui inspirent ses fameux cahiers tout autant que les comportements torturés des nouveaux tokyoïtes sous pression. 

On passe donc de vieux temples enfouis dans les montagnes cachés par des forêts millénaires aux boutiques de la mégalopole surpeuplée avec des passages amusants voire anecdotiques au siège de l'éditeur japonais de l'auteur qui nous présente "Yuri" le personnage de son Manga si aimé des lecteurs lui envoyant de nombreuses lettres de soutient.

Igort a le don pour immerger son lectorat avec des histoires émouvantes parfois dramatiques mais bien plus souvent toutes simples qui touchent justement par leur caractère naturel et palpable; grâce à lui, nous découvrons un Japon contemporain qui n'a pourtant pas oublié ses racines sous ses airs de vouloir aller bien trop vite. Les traces laissées par la guerre, les catastrophes humaines ou naturelles sont encore bien présentes dans les cœurs et sur les terres qui dévoilent des marques presque indélébiles comme des cicatrices qu'on se doit de garder en tête, un devoir de mémoire...

Hommage à certains auteurs désormais disparus comme Jirô Taniguchi, Les cahiers japonais se veulent poétiques, ludiques et intimes; ils sont sublimés par la qualité apportée par Futuropolis, un éditeur qui propose toujours ses livres sous un format on ne peut plus admirable. Ce diptyque est un véritable plaisir à parcourir, il donne envie de se rendre au Japon promener nos yeux sur ce pays qui a tant à offrir en dehors des circuits clichés des touristes.

Séverine Chougny

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article