Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Le rêve de mon père / Tome 1

Le rêve de mon père / Tome 1

Titre VO:[Hana Otoko]

Manga Seinen grand format, édité chez Kana collection Made-In

1 tome en cours (Série terminée au Japon en 3 volumes)

Auteur : Taiyou Matsumoto (Amer béton, Ping-pong, Gogo Monster...)

Thème: famille, comédie, sport

Synopsis:

Shigeo est un élève très studieux qui vit seul avec sa mère. Alors que les vacances d’été débutent, il est contraint d’aller vivre chez son père, Hanao. Ce dernier est un trentenaire qui a quitté le foyer pour devenir joueur de base-ball professionnel dans l’équipe des Tokyo Giants. Tout oppose ce père rêveur qui est resté un grand enfant et son fils, plus terre-à-terre, qui ne pense qu’à ses études. Finalement, il se pourrait bien que Shigeo découvre que l’apprentissage de la vie ne se fait pas qu’à l’école…

HANA OTOKO © 1998 Taiyou MATSUMOTO by SHOGAKUKAN.
HANA OTOKO © 1998 Taiyou MATSUMOTO by SHOGAKUKAN.

HANA OTOKO © 1998 Taiyou MATSUMOTO by SHOGAKUKAN.

Pré-publiée initialement en 1992, Le rêve de mon père est une des premières œuvres de l’auteur et est décrite comme la série la plus accessible de l’auteur. Le dessin particulier de Taiyou Matsumoto est mis au service d’une narration touchante sur la relation entre Shigeo et son père. Sur fond de baseball, Matsumoto nous invite à rentrer dans l’intimité d’une relation père-fils longtemps absente mais qui, le temps d’un été, va petit à petit se reforger et permettre aux deux personnages d’élargir leur horizon.

Cette annonce est aussi l’occasion de rappeler que Taiyou Matsumoto sera mis à l’honneur lors du Festival International de la BD d’Angoulême 2019 avec une exposition qui lui sera entièrement consacré. Une reconnaissance méritée pour cet artiste qui avait deux fois été sélectionné pour le Fauve d’Or (2011, 2015).

HANA OTOKO © 1998 Taiyou MATSUMOTO by SHOGAKUKAN.
HANA OTOKO © 1998 Taiyou MATSUMOTO by SHOGAKUKAN.

HANA OTOKO © 1998 Taiyou MATSUMOTO by SHOGAKUKAN.

Quand les rôles familiaux sont inversés 

Le jour où la mère de Shigeo lui annonce qu'il va aller vivre chez son père, le garçon pense cauchemarder... Lui qui est si appliqué à l'école, si fier de ses notes et des compliments de ses professeurs, devrait aller passer les grandes vacances chez un fanatique de base-ball qui les a abandonnés sa mère et lui ? Pourtant, malgré les réticences du garçon, celle ci ne lui laisse pas le choix, ils se doivent de faire connaissance, justement parce que Shigeo n'a pas vécu avec son père et que d'après elle, tout ne s'apprend pas dans les livres... Le jeune homme ne connaît de son père que ce que sa mère lui a raconté à son propos, soit qu'il est parti pour devenir joueur de basse-ball professionnel; sauf qu'il a désormais la trentaine et donc son rêve devrait à présent s'être consumé.

Au lieu d'un homme déprimé d'être à l'âge d'un sportif à la retraite sans avoir accompli ses espoirs, Shigeo découvre un homme qui se comporte comme un gamin, et qui vit de la générosité des autres. On est loin de l'image de l'exemple paternel... Hanao, c'est ainsi qu'on le surnomme dans sa ville est un homme qui vit au jour le jour, il organise également des activités avec les enfants et les commerçants du coin autours de match de Base-ball; totalement irresponsable, sa devise est : "Quand tu es fatigué, dors, quand tu as faim, manges ! C'est ainsi que doit vivre un homme"

Entre chasse aux scarabées, jogging matinal et sermons illogiques, Hanao tente à sa manière de faire comprendre à son fils que sa façon de vivre n'est pas la seule et l'unique possible et qu'étudier constamment lui fera rater les autres plaisirs de la vie. Shigeo va se faire des amis, apprécier un quotidien simple auprès d'un père s'extasiant à tout va et apprendre d'autres choses tout aussi importantes que les cours de renforcement et les pupitres bien alignés dans sa classe de béton. Mais surtout, l'enfant va découvrir que son père, à sa manière aussi maladroite ou discrète soit elle, l'a toujours aimé. Une complicité nouvelle va ainsi se tisser peu à peu entre eux, faisant mûrir ces deux grands enfants, trop longtemps séparés.

HANA OTOKO © 1998 Taiyou MATSUMOTO by SHOGAKUKAN.
HANA OTOKO © 1998 Taiyou MATSUMOTO by SHOGAKUKAN.

HANA OTOKO © 1998 Taiyou MATSUMOTO by SHOGAKUKAN.

Un Manga brut et touchant 

Oeuvre de jeunesse de l'auteur, cette série a vu le jour suite à son désir de proposer un titre plus axé "tranche de vie" alors qu'à l'époque, on confinait les nouveaux auteurs aux Manga sportifs. Son éditeur venant d'être papa, Taiyo Matsumoto eu l'idée de lui proposer un titre sur fond de sport avec une relation père-fils qui prend de l'ampleur au fil de l'histoire, c'est grâce à son audace qu'il a pu se lancer dans les séries qu'on lui connaît actuellement et qui sont essentiellement axées sur le côté social.

"Hana Otoko" (l'homme fleur), renommé pour la France, "Le rêve de mon père" réussit le pari de nous proposer un drame familial émouvant à travers une communication très masculine qui illustre un amour filial certes maladroit et un peu rustre, mais au final si touchant.

Côté graphisme, on y verra plusieurs styles qui seront utilisés par l'auteur selon le personnage qu'il dessine pour représenter, la naïveté et la simplicité du père en opposition à la droiture voire la rigidité du fils au début de l'histoire, puis l’ensemble se confond, laissant passer comme sentiment que chacun des protagonistes prend un peu à l'autre, apprend un peu de l'autre.

Comme tout les Manga de Taiyo Matsumoto, ce titre n'est si accessible que ça malgré son apparente simplicité; pour en profiter au maximum, il vous faudra donc creuser un peu ! Son dessin des débuts, bien qu'un peu difficile laisse déjà présager ce style hors norme qui lui vaut l'admiration de ses disciples et fans d'aujourd'hui.

Gros coup de coeur pour ce Manga tendre qui fera 3 volumes en tout. Côté édition, il est présenté par Kana en grand format comme les précédents de cette collection et ne dénotera pas avec vos autres titres du même auteur.

Séverine Chougny 

Découvrir un extrait en ligne sur le lien ci dessous:

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article