Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

My Teacher, My Love

My Teacher, My Love

« My Teacher my Love » (titre VO « Sensei Kunshu », Enseignant, 13 volumes en tout) est un nouveau Shôjo de chez Delcourt-Tonkam, dessiné par Momoko Kôda. Cette Mangaka est aussi connue pour le titre « No longer Heroin ». Ces deux œuvres ont été adaptées en film live au Japon.
 

Synopsis :
Ayuha Samaru (qu'on surnomme Samarun), 16 ans, vient encore de se prendre un râteau. Pour se remettre de son chagrin, elle s'empiffre dans un restaurant. Mais au moment de payer, elle se rend compte qu'elle n'a plus d'argent. Heureusement un beau jeune homme la dépanne en payant pour elle. Le lendemain, elle découvre l'identité de son sauveur : Yoshitaka Hiromitsu, son nouveau professeur de mathématiques (en remplacement pour 3 mois) et il est loin d'être très sympathique au premier abord. De fil en aiguille, c'est auprès de lui que Samarun va demander conseil pour ses problèmes de cœur.

© by KÔDA Momoko / Shûeisha
© by KÔDA Momoko / Shûeisha
© by KÔDA Momoko / Shûeisha

© by KÔDA Momoko / Shûeisha

Critique :

 

L'amour entre une élève et son professeur est un thème assez récurrent dans les manga de type Romance. Mais ici, c'est traité avec beaucoup d'humour. La partie est loin d'être gagné car le professeur Hiromitsu ne se laisse pas facilement attendrir. A-t-il vécu de très mauvaises expériences en amour pour être si détaché face aux sentiments de Samarun ? Quant à cette dernière, elle se retrouve toujours dans des situations incongrues. Même quand un garçon lui déclare enfin sa flamme, cela ne tourne pas vraiment comme elle le voudrait.

 

Le manga nous fait réfléchir sur la profondeur de l'amour et les apparences. Pourquoi Samarun s'entiche-t-elle autant de ce professeur super froid ?

 


Le Graphisme :

 

Le dessin de Momoko Kôda participe beaucoup à l'ambiance humoristique de l'histoire. Le trait est simple et efficace. Les expressions des personnages sont exagérés au moment voulu. La lecture est très fluide et dynamique. On ne s'ennuie pas.

© by KÔDA Momoko / Shûeisha

© by KÔDA Momoko / Shûeisha

En bref :

 

C'est un bon manga avec lequel on rit grâce aux péripéties de l'héroine dans sa recherche de l'amour. Son cœur fait comme un yo-yo, entre espoir et désespoir.
Petit bonus à la fin du tome : un chapitre dessiné par Momoko Kôda et Mika Yamamori (auteure de « Daytime Shooting Star »), pour les 50 ans du magazine Margaret.

 

Article rédigé par Sibychan

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article