Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Seven Deadly Sins: Seven Days

Seven Deadly Sins: Seven Days

Titre VO: [Nanatsu no Taizai: Seven Days -Touzoku to Seishoujo]

Manga Shônen édité chez Pika

Série terminée en 2 volumes

Auteur: Yo Kokifuji 

D'après le roman de Mamoru Iwasa, lui même inspiré du Manga de Nakaba Suzuki

Thèmes: Romance, fantastique, Spin-off

Synopsis:

Depuis le départ de son frère aîné, Harlequin le roi des fées, Ellaine a veillé seule sur la Forêt pendant sept cents ans. Peu à peu, elle a fermé son cœur pour repousser sans pitié les hordes d’humains avides, venus s’emparer de la Fontaine de jouvence qui confère l’immortalité.
Un beau jour, un bandit apparaît et rompt la monotonie de son quotidien. Il s’appelle Ban. Et les sept jours qu’ils vont passer ensemble suffiront à effacer ses sept cents ans de solitude...

Nanatsu no Taizai: Seven Days -Touzoku to Seishoujo / Nakaba Suzuki

Nanatsu no Taizai: Seven Days -Touzoku to Seishoujo / Nakaba Suzuki

Seven Deadly Sins est assurément une des licences Shônen phare de Pika, aussi les spin-off concernant cette série pleuvent et sont accueillis avec joie par les fans de l'auteur.

Celui ci concerne les sept jours que Ban a passé au royaume des fées dans la forêt interdite avec Ellaine, initialement proposé sous forme de roman, je vous présente là sa version Manga qui totalise deux volumes.

 

Nanatsu no Taizai: Seven Days -Touzoku to Seishoujo / Nakaba Suzuki

Nanatsu no Taizai: Seven Days -Touzoku to Seishoujo / Nakaba Suzuki

Une histoire d'amour naissante entre un homme et une fée

Ce spin-off nous narre la rencontre entre Ban avant qu'il ne devienne immortel, avec la princesse des fées, petite sœur d'Harlequin, qui considère les humains comme des ennemis. Prisonnière volontaire en tant que gardienne de la fontaine de jouvence, Ellaine est là depuis sept siècles déjà.

C'est un long passif avec les humains que ressassent les fées, depuis la trahison de celui que beaucoup d'entre eux considéraient comme un ami. Une haine durable persiste, entretenue par les nombreux hommes avides qui viennent régulièrement investir la forêt dans l'espoir de voler la fontaine de jouvence.

Ban est un de ceux là, il espère obtenir la vie éternelle pour vivre de bonnes choses en comparaison avec son passé qui ne lui a apporté que malheur et souffrances. Pourtant, en comprenant que voler la fontaine signifiait la mort de la forêt entière et de ses habitants, Il revient très vite sur ses ambitions et décide de rester un peu se reposer...Du moins, à l'origine c'était sa seule intention mais au fil des jours il se lie avec Ellaine et leur relation devient vite si intense qu'aucun d'eux n'a plus envie de quitter l'autre.

De son côté Ellaine avait assimilé d'emblée Ban comme un ennemi, à l'instar des autres humains; surprise que la forêt l'ai laissé pénétrer aussi loin et qu'il ait pu atteindre l'arbre sacré abritant le précieux calice. Pourtant, en lisant dans son esprit, la fée se rend compte qu'il n'a aucune mauvaise intention, serait il un de ces humains qui ne cherchent pas à tout détruire? 

Le temps passe et Ban ne repart finalement que sept jours plus tard, non sans faire la promesse à Ellaine de revenir la chercher en la libérant de ses obligations envers la forêt pour qu'elle puisse voyager à ses côtés. 

Une unique semaine où chacun d'entre eux aura vécu le meilleur moment de toute sa vie, une vraie romance de conte de fées !

Nanatsu no Taizai: Seven Days -Touzoku to Seishoujo / Nakaba Suzuki

Nanatsu no Taizai: Seven Days -Touzoku to Seishoujo / Nakaba Suzuki

Sept jours pour effacer sept siècles de souffrance

Ce titre a beau être un Shônen de par son appartenance à la série Seven Deadly Sins, il n'en est pas moins une pure romance.  Eclairant un passage non traité par l'auteur dans l'oeuvre originale, il apporte donc quelques réponses restées en suspend jusqu'alors, de quoi satisfaire les fans ultimes de la série. Cependant, soyons honnêtes ne pas l'avoir lu, n’empêche en rien la compréhension de l'histoire de base, ce supplément apportant juste un petit plus.

Côté graphisme, le dessin de Yo Kokifuji est assez proche de celui de Nakaba Suzuki, instillant peut être une légèreté plus présente par ses traits peu appuyés surtout en ce qui concerne les décors qui prennent un aspect enchanteur sous sa plume.

Séverine Chougny

 

Découvrir un extrait sur le site de l'éditeur ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article