Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

Spiritual Princess / Tome 1

Spiritual Princess / Tome 1

Titre VO: Machi de Uwasa no Tengu no Ko

Manga Shôjo édité chez Kazé

Auteure: Nao Iwamoto

1 tome / en cours (Série complète en 12 volumes, terminée au Japon)

Synopsis:

Akihime a beau être la fille d'un tengu, un demi-dieu reclus sur sa montagne, elle vit parmi les humains avec sa mère et se réjouit de faire bientôt sa rentrée au lycée. Ce qui n’est pas le cas de Shun, son ami d’enfance, déterminé à devenir un tengu grâce à l’aide du père d’Akihime.Ces deux derniers aimeraient que la jeune fille prenne son destin de princesse spirituelle un peu plus au sérieux… Mais c’est Takeru, son charmant camarade de classe, qui occupe toutes ses pensées !

MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN

MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN

Totalement inconnue en France jusqu'alors, au Japon, Nao Iwamoto a remporté avec cette série de nombreuses récompenses comme le Prix du Meilleur Shôjo au 55 è grand prix Shogakukan, elle fut également nominée au 18ème concours culturel Osamu Tezuka, mais également désignée vainqueur du prix Flower Comic 2004 et pour finir la Mangaka a remporté le prix des libraires en 2017.

Spiritual Princess est la dernière nouveauté en date de Kazé, ce Shôjo qui se terminera en 12 volumes compte déjà un premier tome de disponible. Je vais donc vous le présenter de ce pas...

MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN

MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN

La princesse qui ne voulait pas être un Tengu

Akihime vit avec sa mère humaine, va à l'école comme toutes les filles de son âge et rêve de romance. Fille d'un Tengu, dieu de la montagne qui a dépassé la centaine d'années plusieurs fois, elle tente de s'intégrer et d'ignorer les moqueries de certains élèves sur sa filiation. 

On peut dire qu'elle est plutôt bien entourée: entre ses copines, Shun son ami d'enfance qui est  apprenti Tengu et ses relations cordiales avec le beau Takeru, idol du lycée dont elle est folle amoureuse, le jeune femme est loin d'être isolée. Pourtant son père aimerait qu'elle vienne vivre avec lui en pleine montagne pour y suivre un apprentissage, ce qui n'est pas du goût d'Akihime qui sans le détester, s'arrange tout de même pour ne pas tomber sur son père.

Même si de temps en temps, elle va caresser le lapin du temple et converser avec le renard qui depuis font partie de ses amis, son implication spirituelle s'arrête là... Quand à travailler sa vertu et sa plénitude mentale, Akihime se ne concentre que rarement sur ce genre d’exercices qui pourraient pourtant augmenter ses pouvoirs.

Sa constitution physique a beau être plus résistante, en apparence, l'héroïne est une lycéenne comme les autres, elle compte bien vivre sa jeunesse et en profiter surtout depuis que Takeru lui a dit qu'il la trouvait jolie... Depuis, ses seules pensées vont vers le garçon ultra populaire qui fait chavirer le coeur des filles de toute l'école. Aura telle ses chances de sortir avec lui ? 

Quel garçon voudrait sortir avec une fille qui traîne une réputation bizarre, parle à des animaux soulève un camion à mains nues et chasse un monstre invisible en l'empoignant  ?!

Le beau Takeru semble être bien souvent la proie de possessions et autres troubles paranormaux, que lui veulent donc les esprits malins ?

MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN
MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN

MACHI DE UWASA NO TENGU NO KO © 2007 Nao IWAMOTO/SHOGAKUKAN

Une romance scolaire et plus 

Si vous aimez les histoires d'amour adolescentes, Spiritual princesse devrait vous combler tant peu que vous adhériez au graphisme de l'auteure. L'histoire ne comporte quasiment que des scènes entre élèves que ce soit à l'école, à la montagne ou sur le chemin de l'école et c'est ce qui m'a semblé dommage car j'attendais vraiment une exploitation du thème Spirituel via la filiation de l'héroïne avec un Tengu. Bien sûr, le côté mythique et légende apparaît régulièrement mais il est très vite éclipsé par les histoires d'amour de chacun. Le fait qu'Akihime soit la fille du dieu de la montagne est comme une différence qu'elle essaie de surmonter pour être comme les autres malgré ce fait. On ne ressent à aucun moment qu'elle est fière ou qu'elle éprouve du respect pour son père, bien au contraire mais peut être que ses origines la rattraperons plus vite qu'elle ne le croit.

Ce premier tome est donc presque qu'uniquement centré sur les romances et moins sur la culture japonaise, il manque de mon point de vue, des anecdotes plus nombreuses liées aux Tengus et à leurs interactions dans la vie de la jeune femme. Sa lecture est toutefois agréable car les aboutissements des histoires présentes dans le tome sont finement scénarisées et loin d'être attendues. On nous dévoile même plusieurs débuts d'intrigues amoureuses et surnaturelles qui se développeront probablement dans les volumes suivants, tout comme les inquiétudes de "papa Tengu" à propos de sa princesse devraient s'éclaircir un peu au fur et à mesure en avançant dans le temps.

Côté dessin, l'auteur possède un trait marqué au caractère particulier qui se démarque des styles passe-partout actuels et offre une signature graphique intéressante.

Séverine Chougny

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article