Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

TUE-MOI PLUTÔT SOUS UN CERISIER

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

Titre VO: Korosareru nara, Isso Sakura no Ki no Shita de

Manga Shôjo One-shot édité chez Akata

Auteure: Hina Sakurada

Thèmes: Drame, enquête, romance

Synopsis:

«Fuis !» Voilà l’étrange SMS reçu au réveil par Yukino, jeune lycéenne, de la part de Saho, sa meilleure amie. Sans en comprendre le sens, elle se rend au lycée, comme tous les jours. Mais elle constate alors avec horreur que Saho s’est suicidée, pendant la nuit... laissant pour seul testament un tweet nébuleux : «Yukino est cruelle». Dès lors, l’engrenage est lancé, et Yukino est accusée d’être responsable de la mort de sa propre amie. Tandis qu’une enquête s’ouvre pour éclaircir les circonstances du décès de Saho, Yukino doit faire face à un nouveau quotidien d’exclusion. Elle pourra heureusement compter sur le soutien de Tatewaki, le petit ami de Saho.

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

Un Shôjo très poussé, axé sur le drame et ses conséquences

Le curieux synopsis de ce titre m'avait intrigué au point de me pousser à lire un Shôjo, genre que je fuis autant que possible pour son rendu globalement superficiel et nunuche. Une fois n'est coutume, celui ci n'est pas à mettre entre toutes les mains, traitant de la mort et de son aspect psychologique, on peut dire qu'il est vraiment à part, dans le bon sens de la chose.

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

Les fausses accusations

Alors que Yukino vient d'apprendre le suicide de sa meilleure amie, elle se fait harceler à cause d'un message suspect posé sur les réseaux sociaux de la part de la victime. Double peine pour elle qui subit désormais brimades et insultes au lycée, pourtant elle n'y est pour rien et Tatewaki le petit ami de Sayo avoue à Yukino qu'il pense être la cause de son décès...

Mais le jeune homme ne lui dira pas tout, et l'intrigue se dévoile peu à peu dans cette courte mais intense histoire qui fait froid dans le dos. 

 

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

Glauque et malsain

On a vraiment peu l'habitude de retrouver ce genre de schéma scénaristique dans les Shôjo, la manipulation psychologique qui se pratique habituellement entre filles est ici mixte et bien plus cruelle qu'elle n'y parait,  les remords n'en seront que plus considérables. Le style graphique de l'auteure est quant à lui très raffiné, il offre un effet doux et innocent qui tranche avec la thématique sombre et torturée. Globalement, ce manga est original et intriguant mais qu'il ne plaira pas à tout le monde, justement pour son côté "à part",  qui de mon point de vue fait tout son charme et son intérêt. 

Séverine Chougny 

Lire un extrait en ligne sur le lien ci dessous:

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article