Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

LOVE BAKA

Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.
Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.
Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.

Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.

Titre VO: Love Come no Baka

Manga Shôjo édité chez Kurokawa

Auteur :Shushushu Sakuraï

 Série terminée en 3 volumes

Thèmes: comédie, romance

Synopsis : 

Incapable de tenir un planning ou de produire une histoire digne d’intérêt, 
Suzu Sakura est une Mangaka dont la carrière peine à décoller. Sa vie va changer quand elle se voit affecter un nouveau responsable éditorial : séduisant et attentif, il a tout pour plaire… du moins croyait-elle. Car sous ses apparences de gendre idéal se cache un terrible manipulateur. Entre ses mains, les mangas de Suzu vont-ils enfin connaître le succès ?

Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.
Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.

Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.

Frais, drôle et léger !

Kurokawa nous propose de tester une courte série romantique pleine d'humour et de peps, auteure inconnue en France, Sakurai dépeint ici une aventure un peu inspirée de ses débuts dans le monde du manga. Une partie autobiographique donc mêlée à une fiction qui cumule les situations difficiles pour la jeune femme. Mangaka n'est pas qu'une partie de plaisir !

Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.
Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.

Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.

La "moche" et le tirant 

Suzu Sakura, l'héroïne de la série, est auteure de Shôjo Manga, son rôle est de faire rêver son lectorat en lui offrant des récits d'amour qui finissent bien mais surtout de faire palpiter leur coeur avec ses histoires romantiques. La jeune femme est éditée dans un magazine de pré-publication mais peine à sortir une série qui ait suffisamment de succès pour être vendue en tome relié. Subsiste aussi un autre problème: quand le manque de motivation prend le dessus sur sa volonté, elle flemmarde au point d'être très juste pour rendre ses planches voire carrément en retard, et on peut sans exagérer affirmer que cette situation est pour le moins récurrente.

C'est décidé, Suzu change de responsable éditorial !  Alors que l'ancien peinait déjà à gérer la jeune auteure, Osamu Hasegawa qui reprend le flambeau est d'emblée exaspéré par l'indiscipline et l'amateurisme de la Mangaka qu'on lui confie. Lui qui est issu du milieu Seinen, et n'a jamais lu un Shôjo Manga, il les considère comme des récits faciles à produire et se montre bien souvent dénigrant aussi bien envers le travail de sa protégée qu'à propos de son apparence physique; il n'hésite pas à qualifier l'auteure de "poubelle": Un franc-parler hautain qui colle difficilement avec son apparence de beau mec bien habillé...

Le but d'Hasegawa est d'éditer un auteur à succès et là il va y avoir du travail pour atteindre son objectif !

Pourtant, en se penchant un peu plus profondément sur certaines œuvres passées de Suzu, il va découvrir des pépites qui ne correspondent pas vraiment à son niveau actuel, les raisons à tout ça sont multiples mais peut importe: Elle a du talent et c'est à lui de savoir l'exploiter!

Suzu, quant à elle, est sous le charme de son nouveau responsable éditorial mais découvre bien vite que derrière ce bel homme se cache un tirant, qui la voit au début de leur rencontre comme un boulet et non comme une Mangaka accomplie, encore moins comme une femme susceptible de le séduire... 

Aura t'elle la motivation nécessaire pour exploiter son potentiel et produire un travail digne de ses possibilités ?

Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.
Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.
Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.
Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.

Love Come no Baka © Shushushu Sakurai / Kodansha Ltd.

Un nouveau Bakuman ?

Cette série qui s'annonce légère et sans prise de tête tient vraiment ses promesses et nous offre une romance naissance ainsi que quelques autres protagonistes masculins qui sèment le trouble dans le coeur de jeune femme naïve de notre héroïne. Les touches d'humour y sont bien gérées sans lourdeur et viennent ponctuer l'évolution du récit au bon moment. Love Baka confirme son potentiel avec une fin ouverte très agréable; cette série aura su garder sa fraîcheur jusqu'au bout sans s'obliger à intégrer des engrenages amoureux trop clichés. Toutefois, il ne conviendra pas aux lecteurs aimant un fil rouge bien défini, une romance qui évolue et une fin "construite" de type happy-end. On pourrait presque qualifier Love Baka, d"anti-Shôjo" tant l'auteur casse les codes du genre, ce qui déplaira peut être aux fan de Shôjo classiques

Côté dessin, le Harem de l'auteur semble tout droit sorti d'un boys love, le panel riche de physiques et d'attitudes offre une belle diversité d'hommes fantasmés. De même, l'héroïne qui a tendance à s'enflammer ou à fondre en larmes en clin d’œil, nous apparaît par moments survoltée et dans l’exagération alors que d'autres fois la pauvre femme est complètement apathique, son état d'esprit se reflète parfaitement bien sur son visage. 

Un bilan très positif donc pour cette comédie romantique qui sort des sentiers fléchés et apporte une belle dose de rire avec son héroïne fofolle qui fait partir l'histoire dans tout les sens, parfaite après une journée d'hiver un peu terne et fatigante.

Séverine Chougny 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article