Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

MANGA et ANIME vus par des passionnés

Blog de critiques et news sur la Japanimation , manga, anime et plus encore.

LE SECOND TITRE DE LA COLLECTION ONE-SHOT SHOJO AKATA EST ANNONCÉ

 KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

ANNONCE :

Une nouvelle auteure s'invite dans notre label "Oneshot Shôjo" !

 

Pour la rentrée prochaine, les éditions Akata vous proposerons un "thriller shôjo", se déroulant tout de même dans un cadre lycéen. "Tue-moi plutôt sous un cerisier" est signé par Hina Sakurada. Cette mangaka débute sa carrière dans les années 2000, et se démarque très vite par ses récits très sombres, voire glauques, mais aussi la beauté de ses dessins, pulpeux et bizarrement sensuel. Le oneshot que nous vous proposerons en septembre, avec ses chapitres entremêlés et bourrés de révélations, avec sa fin choquante et volontairement abrupte, prouvera une nouvelle fois la grande diversité éditoriale des shôjo. À noter que les ouvrages de notre sous-label "Oneshot Shôjo" seront désormais signalé par une petite marque, sous l'étiquette de collection, et qui viendra remplacer les S / M / L.

 

Résumé :

«Fuis !» Voilà l’étrange SMS reçu au réveil par Yukino, jeune lycéenne, de la part de Saho, sa meilleure amie. Sans en comprendre le sens, elle se rend au lycée, comme tous les jours. Mais elle constate alors avec horreur que Saho s’est suicidée, pendant la nuit... laissant pour seul testament un tweet nébuleux : «Yukino est cruelle». Dès lors, l’engrenage est lancé, et Yukino est accusée d’être responsable de la mort de sa propre amie. Tandis qu’une enquête s’ouvre pour éclaircir les circonstances du décès de Saho, Yukino doit faire face à un nouveau quotidien d’exclusion. Elle pourra heureusement compter sur le soutien de Tatewaki, le petit ami de Saho.

 

Un mot à propos de l'auteure : Hina Sakurada commence sa carrière en 2004, chez l'éditeur Shogakukan. Ses récits glauques, cruels et déprimés (à mille lieux des romances niaises) mais aussi ses dessins pulpeux, la démarquent très rapidement des autres auteures de shôjo. Après avoir dessiné plusieurs recueils et récits complets, elle se lance dans des années 2010 dans des séries courtes. Depuis quelques temps, elle a troqué ses récits sombres par des oeuvres à l'humour cynique et décalé très surprenants… et du coup, tout aussi succulents !

 KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article