Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

MANGA et ANIME vus par des passionnés

Blog de critiques et news sur la Japanimation , manga, anime et plus encore.

LES NUITS D'AKSEHIR / TOME 1

© 2013 Raku Ichikawa / ENTERBRAIN

© 2013 Raku Ichikawa / ENTERBRAIN

Titre VO: Shiroi Machi no Yorutachi

Manga Seinen édité chez Akata

Auteure : Raku Ichikawa

Thèmes: Culture, tranche de vie, Moyen orient 

1 tome en cours en France / Série terminée en 3 tomes au Japon 

Synopsis :

 Ayako est une jeune étudiante à Tokyo, en école de mode. 
Pourtant, peu motivée, elle ne trouve pas l’inspiration pour créer des design satisfaisants et orginaux. Mais grâce à l’amulette qu’elle porte autour du cou, une innatendue opportunité va s’ouvrir à elle : Hodja, imigré turc, va lui proposer de travailler en tant que serveur au sein d’Akşehir, son petit restaurant égaré au coeur de Shinjuku. Au fil de ses rencontres et de ses nuits de service, mais aussi au contact de Zakuro, fascinante danseuse orientale, 
Ayako va découvrir tout le charme de la culture turque… au-delà de tous clichés ! Et si cette nouvelle ouverture sur l’étranger lui montrait enfin la Voie à suivre ?

© 2013 Raku Ichikawa / ENTERBRAIN
© 2013 Raku Ichikawa / ENTERBRAIN

© 2013 Raku Ichikawa / ENTERBRAIN

DÉCOUVRIR, S'OUVRIR ET APPRÉCIER 

Ce titre de Raku Ishikawa est semi-autobiographique car l'auteure est une passionnée de la Turquie.

C'est par pur hasard qu'Ayako, une étudiante va se retrouver embauchée dans un restaurant Turc, elle qui ne connaît rien à la culture moyen orientale va découvrir son hospitalité, sa cuisine, ses danses et bien d'autres choses moins terre à terre comme les légendes, les superstitions, la religion.

 

© 2013 Raku Ichikawa / ENTERBRAIN

© 2013 Raku Ichikawa / ENTERBRAIN

CUISINE TURQUE, DANSE ORIENTALE ET DOUCEUR DE VIVRE 

Ayako se fait presque Kidnapper par Hodja, un homme assez âgé, qui la place dans le noir alors qu'il s'affaire avec un couteau; elle ne comprend pas ce qu'il attend d'elle et commence à s'inquiéter, mais très vite la tension se dissipe à l'arrivée de Zakuro une jeune femme qui s'avère être la serveuse du restaurant, cette dernière présente ses excuses à Ayako et lui explique qu'Hodja cherche à embaucher quelqu'un pour le service et qu'il a tilté sur Ayako en voyant son collier avec un pendentif turc. On installe alors Ayako à une table, des plats lui sont servis, elle découvre donc et déguste son premier repas de cuisine turque. Sans vraiment savoir pourquoi Ayako accepte le job et va de découvertes en découvertes, les tissus des tenues de danseuse orientale de Zakuro l'intéressent aussi beaucoup, car elle est en filière mode et recherche justement de l'inspiration pour un projet scolaire. Durant ce premier volume on suit donc Ayako l'étudiante dans son quotidien désormais jonché de bribes de culture turque.

© 2013 Raku Ichikawa / ENTERBRAIN

© 2013 Raku Ichikawa / ENTERBRAIN

UNE NOUVELLE VOIE EMPREINTE DE LIBERTÉ

Les nuits d'Aksehir nous prouve encore une fois que dans le manga tout n'est pas déjà fait. Il existe encore des titres à publier ou en devenir qui sortent/ sortiront de l'ordinaire par leur orientation et ça rassure quand à l'avenir de nos mangathèques bien trop souvent emplies de séries qui ne se démarquent pas suffisamment les unes des autres. Ici c'est presque un ovni dans le genre tranche de vie qu'Akata a choisit se proposer à ses lecteurs. car il parle d'ouverture d'esprit, des arts mais aussi de religion (volumes 2+3). Le dessin est très joli et d'un style graphique original qui inspire la liberté et le voyage.

Séverine Chougny 

 

Lire un extrait en ligne sur le site de l'éditeur ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article