Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

LA BATAILLE DE SHANGHAI 1937

Lu Bo / & THREE KINGDOMS.AB 2014 All rights reserved

Lu Bo / & THREE KINGDOMS.AB 2014 All rights reserved

Titre VO : 1937 Song Hu Huizhan

Manhua one-shot de type Seinen

Edité chez Urban China

Auteur : Bo Lu

Thèmes: Historique, guerre, société, drame

Synopsis:

 En août 1937, après des années de tension entre la Chine et le Japon, des affrontements éclatent entre les deux pays, à Shanghai. Pendant plus de trois mois, cette ville internationale devient alors une zone de conflit qui verra des centaines de milliers de soldats se lancer dans une lutte acharnée. A la manière d'un documentaire, Bo Lu revient avec précision sur cette période importante de la guerre sino-japonaise, et nous plonge au coeur d'une bataille qui préfigure le tristement célèbre massacre de Nankin.

Lu Bo / & THREE KINGDOMS.AB 2014 All rights reserved
Lu Bo / & THREE KINGDOMS.AB 2014 All rights reserved

Lu Bo / & THREE KINGDOMS.AB 2014 All rights reserved

UN HOMMAGE AUX COMBATTANTS

Edité par Urban China en février 2015, La bataille de Shanghai 1937 retrace une vision principalement chinoise de cette guerre impliquant un combat sur la durée entre la Chine et le Japon. Pourtant on y ressent l'amertume et la tristesse des deux camps, parfois la joie aussi mais surtout ce dévouement suicidaire à son pays d'origine. On y suit les soldats sur le terrain avec alternativement les deux points de vue. Beaucoup d'entre eux sont morts sans avoir eu leur nom gravé dans les manuels d'histoire comme les grands dirigeants militaires mais ce Manhua nous rappelle que ce sont eux qui ont façonné cette bataille avec leur sang.

Lu Bo / & THREE KINGDOMS.AB 2014 All rights reserved
Lu Bo / & THREE KINGDOMS.AB 2014 All rights reserved

Lu Bo / & THREE KINGDOMS.AB 2014 All rights reserved

UNE BATAILLE POUR DEFENDRE SON PAYS 

Chacun sait qu'il ne rentrera sûrement pas chez lui mais peu d'entre eux s'en soucient, ils sont là pour l'honneur, les japonais en conquérants mais surtout, les chinois en défenseurs. Sur 130 pages en grand format, nous suivons donc les attaques et les représailles de chaque camp, il n'y a ni gentil, ni méchant, chacun défend son peuple, son drapeau et d'autres essayent simplement de sauver ce qui peut l'être. Nous observons donc l'arrivée de "l'ennemi", les stratégies utilisées de chaque côté et surtout la différence de coordination et d'équipement faute de moyens financiers, ce qui rend le résultat et la victoire quasi assurée au plus "riche". Et même si les chinois ont tant de hargne que leur motivation arrive quasiment à équilibrer les forces, par moment on sent bien bien les armes et la formation militaire ne pèse sur la balance que d'un seul côté. Pourtant, avec moins d'hommes, de matériel et de compétences, les chinois ont causé de nombreuses pertes à l'autre camp et ont surtout, insufflé la terreur dans l'esprit de leurs ennemis, au point de les plonger, au moment la bataille finale, dans le doute: Sont ils de simples humains ? Avec la fatigue, le désespoir d'avoir perdu des amis, diaboliser ceux d'en face est assez commun en temps de guerre, leurs opposants ne pensent ils pas la même chose d'eux ?

Lu Bo / & THREE KINGDOMS.AB 2014 All rights reserved

Lu Bo / & THREE KINGDOMS.AB 2014 All rights reserved

UN GRAPHISME OLD SCHOOL RICHE EN DETAILS 

Bo Lu a emprunté une partie de son identité graphique aux bandes dessinées chinoises anciennes les "Lianhuanhua", mais il s'est aussi inspiré de Moebius et Kentaro Miura. Issu d'un cursus scolaire artistique, il choisit pourtant un autre métier puis revient vers le dessin bien plus tard en 2011. Et c'est là qu'a germé l'idée de La bataille de Shanghai. Ce titre se veut très touchant, il est difficile en tant que lecteur de suivre ces hommes se rendant de leur plein gré à la mort bien souvent sans peur et avec courage.

Riche d'un dessin détaillé et original au charme un peu désuet, Bo Lu est probablement le futur Hiroshi Hirata de la culture historique chinoise. A la fin du tome, en bonu,  des croquis présentent les équipements et les armes des deux camps, un épilogue et une liste des nombreuses références littéraires utilisées, les généraux chinois morts au combat et pour finir une chronologie des événements importants de la seconde guerre Chine/Japon. Le second titre de Bo Lu publié en France, La bataille de Yashan 1279, sera disponible en librairie dès le 5 mai.  

Séverine Chougny

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article