Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

SAIYUKI, L'ANIME

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

Saiyuki est une adaptation d’un célèbre roman chinois (La pérégrination vers l’ouest) qui se traduit par Saiyuki en japonais.

Nom : Saiyuki

Informations :

manga:

Saiyuki 1er partie 9 tomes, terminé (Panini)

Saiyuki Reload 10 tomes, terminé (Panini)

Saiyuki Gaiden, le passé de Goku il y a 500 ans, 4 Tomes, terminé (Non licencié)

Anime :

Saiyuki saison 1, 50 éps (Déclic images)

Saiyuki Reload qui correspond à la saison 2, 26 éps (Déclic images)

Saiyuki Reload Gunlock saison 3, 26 éps (Déclic images)

Saiyuki Gaiden 4 OAV, le passé de Goku il y à 500 ans (Non licencié)

Saiyuki Reload Burial OAV, le passé de Sanzo la 1ère rencontre entre Sanzo et Goku (Non licencié)

Il existe également un film intitulé Saiyuki Requiem sortie en 2001.

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

Résumé

L’histoire commence au Togenkyo littéralement traduit par « paradis terrestre », c’est un monde où les humains et Yokai y cohabitent en harmonie dans un esprit de paix.

Cependant un jour une onde noire et négative parcourt le Togenkyo rendant les Yokai violents, sanguinaires et hors de contrôle, ils se mirent à attaquer et tuer des humains.

La cause de ce mal mystérieux provient d’une tentative d’utilisation de l’alchimie et de magie noire deux moyens techniquement incompatibles, cela dans le but de ressusciter Gyûmao le démon taureau autrefois vaincu par le dieu guerrier Nataku.

Pour trouver et enrayer la source de ce mal, la trinité bouddhiste charge Sanzo un moine détenteur du sutra maléfique du ciel et  les gardiens des 5 sutras sacrés, créateurs du monde et ses compagnons Cho Hakkai, Son Goku et Sa Goyjo de partir vers l’ouest pour mettre un terme à ce problème.

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

Personnages

On suit les aventures de 4 personnages aussi différents que semblables, tout d’abord il y a Sanzo son vrai nom est Kouryuu , le nom de « Sanzo » est un titre de moine, c’est un personnage détenteur du sutra maléfique et celui du ciel saint , il est très austère de nature et facilement irritable, étant enfant il a été abandonné et recueilli par le moine qui est devenu par la suite son maître, mais lors d’une attaque de monstres son maître fut tué et il en garda de grandes séquelles. il est le seul humain de la bande.

Ensuite il y a Cho Hakkai un personnage autrefois humain, mais devenu un démon en tuant plusieurs Yokai qui avaient capturé sa bien aimée. Cette dernière s’est ensuite suicider sous ses yeux car elle portait l’enfant d’un de ses ravisseurs. C’est un personnage souriant et assez calme, il utilise son énergie vitale pour projeter des sphères explosives et sous sa forme de Yokai il devient très puissant.

Puis il y a Sa Goyjo, véritable dragueur qui se démarque par sa chevelure rouge sang. Dans l’anime,  elle est devenue violette... Sa couleur de cheveux assez spéciale provient de son métissage, il est un enfant tabou, fruit de l’amour d’une humaine et d’un Yokai.  Autrefois, il se faisait battre par sa belle mère Yokai qui ne le supportait car celui ci lui rappelait l’homme qui l’avait trompée.

Pour terminer les présentations, passons à Son Goku, aberration née d’un rocher, il est aussi intelligent que stupide, ce dernier a été enfermé pendant 500 ans pour un crime qu'il a commis. On apprend dans les OAV de Saiyuki Gaiden qui est une partie centrée sur le passé de Goku qu’il aurait connu, il y a 500 ans,  les incarnations de ses compagnons actuels et qu'au cours de cette période, il aurait souffert énormément, c’est pourquoi sa mémoire aurait été effacée. Ses yeux dorés sont une particularité des aberrations et de tout les personnages principaux, il est sans aucun  doute le plus puissant. S' il vient à enlever ce qui lui sert de couronne, qui en réalité est un sceau qui contrôle sa force, il se transforme en « Seiten Taisei » un être surpuissant considéré comme l’égal d’un dieu. Cependant il n'a plus aucun contrôle de lui même une fois sa couronne enlevée : il devient violent et agressif et ne fait plus aucune différence entre alliés et ennemis. Même avec le sceau qui contrôle sa force en place,  il détient une grande force et se bat avec un bâton magique Nyoibo.

Au travers de leurs blessures, se tissent un lien fort et puissant entre ces 4 personnages qui devient une amitié bien particulière dans laquelle chacun se fait confiance, ils tiennent beaucoup les uns aux autres sans se le prouver ouvertement: ils s’insultent et se disputent c’est leur manière de s’apprécier et c’est drôle et amusant à observer.

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

L’anime débute avec les retrouvailles de tout les personnages, Sanzo étant mandaté par la trinité bouddhiste de régler le mal, il se met en route, accompagné de Goku pour retrouver leurs camarades. A peine rassemblés, des Yokai commencent déjà à les attaquer et la bande se fait une joie de leur donner une bonne raclée.

Après cette altercation, le groupe se met en route, Hakuryuu un petit dragon blanc, un personnage aussi mystérieux qu’important, accompagne notre bande, il peut se transformer en voiture pour ainsi transporter les 4 personnages.

Tout au long de l’histoire, différentes thématiques seront abordées comme par exemple le fait que des Yokai combattent leurs semblables, chaque ennemi qu’ils rencontrent leur posent la même question. Effectivement, au lieu de combattre du côté de l’humanité, ils pourraient passer de l’autre côté, seulement, chacun de des personnages à sa propre réponse ou philosophie sur la question et  ils se battent avant tout pour eux même, quelle que soit la situation.

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

L’histoire mentionne un objectif principal: atteindre l’ouest,  c'est-à-dire l’Inde, l’origine de l’énergie négative; c’est pourquoi l’anime se concentrera sur le passé des personnages, leurs rapports à diverses situations plus ou moins différentes, certains épisodes seront des situations similaires à ce qu’il ont vécut, ils vont rencontrer énormément de personnes qui vont leur amener des réponses et les conforter dans leurs choix de vie.  Cependant, la série animée comporte aussi beaucoup d’épisodes inutiles : à savoir que la 1er saison de 50 épisodes ainsi que les 2 autres saisons ne se concentrent que sur leurs parcours et donc ils ne sont pas encore arrivés en Inde, du coup une certaine partie des épisodes ne sert à rien et freine un peu la série.

En attendant d’atteindre leur destination, ils vont rencontrer différent ennemis plus au moins redoutables, d’entrée de jeu ils vont se confronter à Kogaiji fils de Gyûmao et sa bande qui devrait plutôt être leurs alliés au vu des combats menés un peu "trop gentils". Si les 3 saisons ne se concentrent pas sur l’objectif principal, ils sont quand même toujours en route et les divers épisodes connectés ou déconnectés sont tout de même très beaux et s’apprécient à leur juste valeur.

A noter qu’une saison 4, ou plutôt une suite sous le nom de Saiyuki reload blast se prépare pour 2017 qui devrait être la fin de l’anime, cette suite devrait mener finalement notre bande en inde pour purger y le mal qui ronge les Yokai.

Pendant leur périple, ils rencontrent de nombreux ennemis qui vont remettre en cause leur joie de vivre et leur confiance en eux, ainsi ils devront bien souvent se remette en question, c’est une sorte de tranche de vie avec des combats où l'ont peut voir les personnages évoluer d’une situation à une autre.

Chacun des personnages est marqué par les blessures de son passé, on peut souvent voir Sanzo lancer des phrases philosophiques qui sont très justes, même si au final, elles ne lui profitent qu’à sa propre personne.

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

Cette série nous montre que chacun mène un combat contre soi même et que la fatalité du passé resurgit tout au long de sa vie. C’est un manga assez mélancolique, on peut y admirer et y contempler leur joie de vivre, leurs échanges, mais on ne peut que se dire que le pire est à venir et que quelle que soit la fin de ce voyage, ils ne connaîtrons pas forcément une fin heureuse.

Ils profitent donc un maximum et restent eux même jusqu’ au bout, et ce, même s' ils sont blessés car ils ont apprit que dans le malheur on peut espérer une voie alternative pas forcément bonne mais qui peut apporter un certain réconfort. Ils se connus dans les mauvais jours mais apprécient aujourd’hui la vie comme elle vient, on peut se dire que cette anime a l’air bien triste, mais bien au contraire, il montre juste que même si le malheur nous attend au bout du chemin, rien ne nous empêchent de profiter de la vie. Je dirais même que cet anime montre comment les différentes personnes ont pu devenir amis au travers de leurs blessures mais aussi par leurs façon similaire de voir les choses .

Pour ce qui de l’humour il est très bien dosé et très chaleureux, les personnages s’apprécient autant qu’ils se détestent et ça, c’est très drôle.

Côté Design, il date des années 90 donc comparé au style actuel, c’est assez différent. La première saison en est très marquée, mais c'est ce qui fait le charme de l’anime, c’est ancien et beau. Les effets émouvants et dramatiques sont marquants dans les moments les plus tristes et noirs et puis au fil des années à partir de la saison 2 et 3 le Design commence à ressembler à ceux utilisés de nos jours, ce qui au final est assez dommage même si ce n’est pas mauvais.

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô
© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

© Minekura Kazuya - Enix - Saiyûki Project - TV Tôkyô

Mon avis sur la saga :

Cette série bénéficie d'un OST magnifique et d'un ending tout aussi beau surtout dans la 1er saison, vous ne pouvez que l'aimez, c'est doux et porteur d'espoir; ensuite, ce qui nous intéresse principalement c'est à dire l'histoire part sur une aventure comprenant une quête bien précise et je peux vous dire qu' entre combats et bonnes tranches de rigolades, vous ne vous ennuierez pas, tout y est bien dosé et mis à la bonne place.


Les 4 personnages sont très liés les uns aux autres, ils portent tous un lourd passé qu’ils ne peuvent oublier, mais au travers de leurs différences et de leurs blessures, ils finissent par se lier d'une grande amitié qui est belle et très forte. Dans les moments drôles, on peut remarquer ce lien si puissant entre eux et c'est le 2ème point le plus touchant et sympathique de la série.


Cette saga est aussi joyeuse que triste, l'histoire est bien menée et la construction des personnages bien réalisée.  Ils ont tous une personnalité bien différente mais se rassemblent et se ressemblent par ce qu'ils ont vécut.

Bref tout cela pour vous dire que c’est une bonne série dont je suis retombée amoureuse !

Lisez les manga, visionnez l'anime et appréciez ce titre devenu longtemps,un classique.

Kamillis

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article