Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

MANGA et ANIME vus par des passionnés

Blog de critiques et news sur la Japanimation , manga, anime et plus encore.

PERFECT WORLD / TOMES 1+2

© 2014 Rie Aruga / KODANSHA
© 2014 Rie Aruga / KODANSHA

© 2014 Rie Aruga / KODANSHA

PERFECT WORLD 

Manga Josei de Rie Aruga

2 tomes / en cours (Au Japon 4 tomes / en cours)

Edité chez Akata

Thèmes: romance, handicap, drame

 

Synopsis :

 Tsugumi, à 26 ans, travaille au sein d'une entreprise de design d'intérieur. Un soir, lors d'une soirée de travail, quelle est sa surprise de retrouver autour de la table Hayukawa, son amour de lycée ! Mais depuis la fin de leurs études, le jeune homme, impliqué dans un accident, est en fauteuil roulant. Certaine que jamais elle n'aura la force (et l'envie) de fréquenter un homme "au corps amoindri", la jeune femme va pourtant sentir quelque chose bouger en elle…

 

© 2014 Rie Aruga / KODANSHA

© 2014 Rie Aruga / KODANSHA

UN MANGA QUI TRAITE DE HANDICAP

Premier manga relié édité de l'auteure, Perfect world est proposé comme un titre sérieux et prônant la tolérance. On y découvre une romance entre une femme adulte valide et un homme adulte qui lui est en fauteuil roulant depuis un accident. Sa moelle épinière étant touchée, il ne remarchera jamais. Il ne veut pas "infliger" les conséquences de son handicap à une femme, il a donc décidé de rester célibataire. Mais la rencontre lors d'une soirée professionnelle avec une ancienne camarade de classe a ravivé une flamme dans le coeur de la jeune femme qui n'a toujours pas oublié son premier amour secret.

© 2014 Rie Aruga / KODANSHA

© 2014 Rie Aruga / KODANSHA

 UNE ROMANCE TOUT CE QU'IL Y A DE PLUS CLASSIQUE

Itsuki Ayukawa est architecte, il a bénéficié d'une discrimination positive lors de son embauche  et l'assume totalement, car grâce à cela, il s'occupe de tous les dossiers d'aménagement pour personnes à mobilité réduite qui sont confiés à son agence. Etant lui même handicapé, il a un point de vue bien différent et fait au mieux en pensant à des détails qui auraient forcément échappé à quelqu'un ne connaissant pas les difficultés liées aux différents handicaps. Son travail lui permet de faciliter la vie de centaines d'autres personnes et donc d'échapper un peu à cette fatalité de se sentir inutile, voir gênant. 

Lors d'un repas au restaurant pour fêter un nouveau contrat avec des collègues de travail, Itsuki retrouve Tsugumi, une ancienne camarade de classe. Lycéenne à l'époque, elle l'a toujours aimé en secret, mais n'ayant pas le courage de se déclarer, elle a vu une autre fille sortir avec celui qu'elle aimait. Le fait de le revoir après tout ce temps a remué quelque chose en elle et ravivé ses sentiments sans vraiment qu'elle comprenne ce qui était en train de passer. Tsugumi va retomber amoureuse d'Itsuki qui est à présent handicapé. Le jeune homme va repousser farouchement toute tentative de rapprochement de Tsugumi, car son dernier souvenir lié à l'amour est la rupture avec sa fiancée après son accident. Il ne veut plus imposer son fardeau à une autre femme.

© 2014 Rie Aruga / KODANSHA

© 2014 Rie Aruga / KODANSHA

 L'HANDICAP COMME DECOR ET LA ROMANCE AU COEUR DE L'HISTOIRE

Bien que l'handicap soit très présent dans l'histoire, il est là comme un obstacle à franchir, afin de prouver mutuellement son amour entre deux personnes différentes. Cela aurait être une grosse différence d'âge, de statut social, de milieu ethnique ou encore de divergence religieuse. Le message est le même: savoir accepter les différences et composer avec; C'est un hymne à la tolérance. 

Le côté romantique est plus Shôjo que Josei, je m'explique: les protagonistes sont très timides en amour, maladroits et plutôt niais. On ne parle pas de sexe sans être gêné mais on envisage quand même le mariage, de quoi faire rire quand on sait qu'ils ont quasiment la trentaine, mais bon c'est le Japon ! Par contre, on apprend pas mal de choses qu'on ne sait pas forcément sur l'handicap comme les conséquences médicales indirectes ou encore certaines anecdotes plutôt intimes. Bref un manga pour tous, mais assez léger au final. Le dessin fin et délicat fait très "Shôjo style" et plaira assurément aux amateurs de romances, aucun problème de proportions ou de perspectives, soucis qu'on retrouve pourtant couramment chez des auteurs bien plus expérimentés. Le tome 3 est attendu pour le 9 février.

Je dédie cet article à un ami en Fauteuil:  A.C qui ne cesse de s'excuser quand on nous refuse l'accès à un bus ou encore quand on fait un peu plus de chemin pour rejoindre un accès avec ascenseur. Tu n'es pas une gêne, mais un ami, on est tous différents et on doit faire avec, tout simplement !

Séverine Chougny / Le 02-01-17

 

© 2014 Rie Aruga / KODANSHA

© 2014 Rie Aruga / KODANSHA

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article