Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

LE JOURNAL DE KANOKO, ANNÉES COLLÈGE

© 2008 Ririko Tsujita / HAKUSENSHA
© 2008 Ririko Tsujita / HAKUSENSHA
© 2008 Ririko Tsujita / HAKUSENSHA

© 2008 Ririko Tsujita / HAKUSENSHA

Titre Vo : Warau Kanoko-Sama

Manga Shôjo de Ririko Tsujita

Série terminée en 3 tomes (Arc suivant : années lycées en 11 volumes)

Edité chez Pika

Thèmes: school life, humour, social

Synopsis :

 Kanoko Naédoko ne cesse de changer d’établissements scolaires à cause du travail de son père. Comme elle reste peu de temps dans chaque établissement, elle ne cherche absolument pas à se faire des amis. Son hobby ? Noter tous les secrets des élèves qu’elle passe son temps à observer et à analyser. Triangles amoureux, intrigues entre un professeur et son élève, clubs de filles dépressives… rien ni personne n’échappe à son regard acéré ! Mais ce rôle d’observatrice lui impose la solitude alors que sous cette carapace se cache un cœur tendre…

© 2008 Ririko Tsujita / HAKUSENSHA

© 2008 Ririko Tsujita / HAKUSENSHA

UN MANGA BIEN PLUS INTERESSANT QU'IL N'Y PARAIT 

Alors que les jaquettes roses pâles avec Ikemen et petites fleurs font un peu nunuche, le contenu s'avère bien plus sympathique qu'à première vue. On découvre une série de trois tomes qui est en réalité une succession de petites histoires quasi-indépendantes, dans lesquelles une collégienne s'amuse à observer et décrypter les histoires ainsi que le comportement des élèves de sa classe. 

© 2008 Ririko Tsujita / HAKUSENSHA

© 2008 Ririko Tsujita / HAKUSENSHA

KANOKO L'OBSERVATRICE

Kanoko est une collégienne assez banale et peu populaire, mais elle s'en fiche royalement, car ce qui l'intéresse, c'est de répertorier les ragots et mettre à jour sa base de données sur les personnalités désastreuses de certains de ses camarades de classe.

A chacun des récits, le schéma est semblable et se répète: Kanoko intègre un nouvel établissement scolaire à cause d'une mutation professionnelle de son père, et comme elle déménage souvent elle n'a jamais cherché à se faire des amis. Son seul loisir, c'est d'épier minutieusement les nouveaux élèves qu'elle découvre à chaque fois: leurs mimiques, leurs pensées contenues, leurs intentions cachées, Kanoko voit tout, sait tout, devine tout. 

La jeune fille note scrupuleusement dans son journal les relations entre chacune des personnes qui ont éveillé son intérêt: L'idole du lycée, super populaire qui joue le rôle de la fille gentille, mais qui est au fond une vraie peste, le beau gosse froid et distant, amoureux en secret d'une fille depuis longtemps, la super copine de toujours qui élabore un plan machiavélique pour se servir de son amie comme faire-valoir...

Kanoko note, décode et révèle au grand jour les manipulations.

Un garçon très populaire, Haru se rapproche d'emblée de Kanoko, ils se parlent franchement et ça, les deux élèves l'apprécient vraiment, en marge de ceux qui ne disent pas vraiment ce qu'ils pensent aux autres, eux s'avouent des vérités pas toujours sympa, mais honnêtes. Momoko, une fille de leur âge a elle aussi envie de changer, grâce à Kanoko. C'aurait pu être le début d'une belle amitié mais Kanoko doit encore déménager, pourquoi s'attacher à des "amis" qu'on ne reverra jamais ?

Mais au fond, n'a t'elle pas envie elle aussi de faire partie en tant qu'actrice de ces scènes qu'elle observe de loin ? 

 

© 2008 Ririko Tsujita / HAKUSENSHA

© 2008 Ririko Tsujita / HAKUSENSHA

UN SHOJO QUI CHANGE DES CLASSIQUES

Tout ceux qui s'attendaient à une romance scolaire classique ont du être vraiment déçus, parce Kanoko c'est bien plus profond que ça. Le personnage de l'héroïne est complexe et sous couvert d'indifférence se cherche une place bien à elle avec des camarades qui ne seraient pas superficiels. Difficile de voir la vraie personnalité de chacun derrière leurs rôles joués au sein de ce théâtre qu'est l'école, mais n'est pas à Kanoko l'isolée de s'ouvrir et de se montrer plus accessible? Arrivera t'elle à l'exprimer?

Je conseille Kanoko à ceux qui trouvent un peu niaises, les romances classiques et qui apprécient l'humour ainsi que le côté social dans un scénario Shôjo.

Sachez que les ragots de Kanoko se poursuivent dans "Kanoko, années lycée", les deux premiers volumes sont déjà disponibles (sur une série qui en totalisera onze.) 

Séverine Chougny 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article