Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

LES RÊVERIES D'UN GOURMET SOLITAIRE

LES RÊVERIES D'UN GOURMET SOLITAIRE

LES RÊVERIES D'UN GOURMET SOLITAIRE

(Le gourmet solitaire 2)

Manga Seinen One shot
Scénariste : Kusumi Masayuki
Dessinateur : Jirô Taniguchi
Edité chez Casterman écritures
Thème : tranche de vie, gastronomie

Synopsis :
Toujours en quête d’expériences culinaires aussi simples qu’essentielles, le gourmet solitaire laisse ses pas – et son appétit, le mener aux restaurants qui pourraient nourrir son corps et, plus que jamais, son esprit. Il peut chercher des valeurs sûres, mais ne s’interdit pas de se surprendre. La cuisine japonaise est son terrain de jeux de prédilection, mais il sait se faire gourmet sans frontières, notamment lorsqu’il est de passage en France.

LES RÊVERIES D'UN GOURMET SOLITAIRE
LES RÊVERIES D'UN GOURMET SOLITAIRE

LA SUITE DU GOURMET SOLITAIRE

Pour tout ceux qui ont aimé le premier volet du gourmet solitaire et qui n'en avaient pas assez voici une suite dans le même style, sorti en mars en même temps que la ré-édition du premier tome. Même histoire donc, un homme d'âge mûr va dans le cadre de son travail de commercial itinérant chercher, chaque jour, une échoppe où se restaurer. Ses choix vont plutôt vers une cuisine classique et familiale, mais de qualité ! Celle qu'on découvre au bout d'une ruelle peu fréquentée, là où seuls les habitués qui connaissent le coin vont. Et pour les novices à propos de ce titre, sachez qu'il fait partie avec "Quartier lointain" et "Le journal de mon père" des manga de l'auteur de génie Taniguchi qui ont eu le plus de succès.

LES RÊVERIES D'UN GOURMET SOLITAIRE
LES RÊVERIES D'UN GOURMET SOLITAIRE

UN MANGA QUI DONNE FAIM ET QUI DONNE FAIM

Parler de cuisine c'est un langage universel, car le plaisir d'un bon repas n'est pas réservé aux japonais, c'est quelque chose qui nous parle à tous. Dans "Le gourmet solitaire" et "Les rêveries d'un gourmet solitaire" chacun des chapitres est dédié à une découverte culinaire. Que ce soit une nouvelle cuisine ou bien une nouvelle façon d'accommoder un plat familier, à chaque dégustation notre protagoniste principal prend un plaisir bien partagé à décrire les sensations en bouche, les textures, les alliances de mets entre eux et tout simplement son bonheur quand il mange. Comme il ne boit plus d'alcool, il évite bien sûr les endroits où les gens vont pour boire d'abord et parfois aussi se restaurer. De ce fait, il se dirige essentiellement vers les restaurants familiaux, qui eux ne servent aucune boisson alcoolisé, mais plutôt une cuisine généreuse et classique.
Par son métier, il est un peu forcé de manger seul mais cela ne lui déplaît pas, il est ainsi chaque jour comme un nouvel aventurier à la recherche de la gargote rare qui saurait combler ses papilles aguerries. La plupart du temps, c'est une bonne pioche et le palais de notre gourmet ressort comblé, mais il arrive parfois que même le ventre plein un petit sentiment de déception l'envahisse, c'est tout cela qu'il nous fait partager.

LES RÊVERIES D'UN GOURMET SOLITAIRE


LE TRAIT DE TANIGUCHI POUR NOUS ALLÉCHER

Un manga de cuisine dessiné par Taniguchi, c'est un pur bonheur. Mettre son talent au service de la gourmandise est une merveilleuse idée. Ses illustrations sont si détaillées qu'on y ressent non seulement la température des plats, mais aussi l'effet procuré qui se lit sur le visage de notre gastronome. Je ne peux que vous conseiller de tenter vous aussi de rêver aux plats qu'il déguste sans nous, en vous procurant ce One-shot proposé par Casterman dans une belle édition grand format. Petite déception il est lui aussi dans le sens occidental, comme toutes les ré-éditions de cette jolie collection. Peut être parce que Taniguchi est un auteur qui n'est pas seulement lu par les amateurs de manga mais par tout ceux qui apprécient la bande dessinée de qualité et de ce fait il est plus accessible au grand public.

Séverine Chougny / Le 16-04-16

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article