Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MANGA et ANIME vus par  des passionnés

Blog de critiques et news sur les Manga, Manhwa, Manhua, Japanime et plus encore !

LAST NOTES / TOME 1

LAST NOTES

Manga Shojo de Kanoko Sakurakouji (Auteure de Black Bird)
1 tome en cours / série en 3 tomes
Edité chez Pika

Synopsis :
Le "bois de santal nécromantique". Tel est le produit bien particulier qui se vend dans une petite boutique d'un quartier populaire de Tokyo. Lorsqu'on le brûle, l’âme du défunt que l'on souhaitait revoir apparaît dans les fumées. La boutique est tenue par Haru et Aki, deux jeunes hommes aux charmes troublants, dont les origines sont elles aussi bien mystérieuses. Un jour, Emiru, la petite fille de leur fournisseur de santal nécromantique, fait irruption dans la boutique, et bouleverse leur vie à tous les trois.

LAST NOTES / TOME 1

ROMANCE ET HISTOIRES DE FANTÔMES

Emiru adolescente à l'air misérable va avoir l'occasion de changer de vie et d'habiter avec deux hommes aux allures de mannequins. Elle, qui n'a connu que moqueries et dédain dans son village natal, devient soudain le centre d'attention de la maison et de la boutique d'encens tenue par ces messieurs. Elle y est bien traité et n'a aucunement envie de partir même si elle sent qu'elle n'y est pas à sa place. La spécialité la plus vendue de la maison est un encens qui permet de revoir un défunt dans sa fumée, fabriqué à partir de bois de santal, celui-ci est au cœur de l'histoire.

Le grand père d'Emiru vient de décéder. Jusqu'à présent c'est lui qui subvenait à ses besoins en cherchant du bois de santal, afin de le revendre à la boutique d'encens. Sa mère, une magnifique femme était victime de ragots et lorsqu'elle mit au monde sa fille, tous les hommes mariés du villages furent suspectés d'être le père de l'enfant. Un jour elle partit en laissant Emiru à son grand père, car la petite était de père inconnu. Depuis ce jour c'est Emiru qui hérite des médisances qui était destinées à sa mère.
Emiru vient de recevoir un appel l'informant du décès de celui qui a veillé sur elle tout ce temps. Elle doit venir chercher un paquet accompagné d'une consigne, il s'agit d'un bois de santal de très haute qualité que son ancêtre lui a laissé en cas de "problème" et la lettre dit qu'elle doit aller le rapporter à une boutique d'encens. Haru et Aki, les propriétaires et vendeurs, tout de suite intéressés par Emiru, lui impose tout d'abord de dormir cette nuit sur place, car la demoiselle est dans un tel état d'épuisement qu'elle s'effondre devant eux. Puis, sachant qu'elle n'a plus aucune famille et qu'elle est la petite fille de leur meilleur fournisseur, les deux bellâtres lui proposent gentiment de vivre avec eux. Commence ainsi une nouvelle vie pour Emiru, qui n'a ni l'habitude d'un foyer, ni celle d'être choyée. Il vont également lui proposer de dire adieu à son grand-père via l'encens le plus célèbre de leur boutique.

Deux hommes adultes qui proposent à une jeune fille sale de dormir chez eux parait un peu suspect surtout quand on sait que c'est la première fois qu'ils la voient. Enfin bon, chercher de la cohérence dans un Shojo ou des défunts apparaissent en tant que fantômes, n'est ce pas un peu trop demander ? Je me suis ennuyée du début à la fin de ce tome. Le dessin est quelconque mais pas moche, l'histoire aurait pu avoir du potentiel, mais l’héroïne ado et naïve alliée aux deux beaux mecs ont eu raison de mon intérêt dès les premières pages.
Je me sens obligée de revenir sur ma déclaration comme quoi tout les bons Shojo sont édités chez Pika ( Chihayafuru , Yona , etc ...) Du coup il en existe aussi des inintéressants comme ailleurs ...

Séverine Chougny Le 26-01-16

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article